Le froid, un élément de recentrage dans Polar Bridge. An Arctic Odyssey

Bergeron, Gino (2004). « Le froid, un élément de recentrage dans Polar Bridge. An Arctic Odyssey », dans Problématiques de l'imaginaire du Nord en littérature, cinéma et arts visuels, sous la dir. de Chartier, Daniel; Bouchard, Joë et Nadeau, Amélie. Montréal, Département d'études littéraires et Centre de recherche Figura sur le texte et l'imaginaire, coll. «Figura », pp. 145-158.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (316kB)

Résumé

L’auteur de cet article propose une lecture d'un récit d'expédition polaire dans lequel le froid agit à titre de point central en regroupant différentes représentations. L'établissement d’un pont entre deux cultures, la Russie et le Canada, but visé par l'expédition, se réalise difficilement étant donné les points de vue divergents. Ce sont surtout la souffrance physique et le froid intense qui permettent de donner sens aux différentes représentations et constructions parfois contradictoires. Malgré les tensions et les conflits en cours de voyage, l'expédition se réalise et s'ancre dans le froid, sensation primaire partagée par chacun, qui marque le corps et la mémoire. Une fois maîtrisée, cette sensation permet l'apparition d'un sentiment esthétique rassembleur qui constitue la base du rapprochement entre les deux nations.

Type: Chapitre de livre
Mots-clés ou Sujets: Littérature, Récit d'exploration, Arctique, Nord, Nordicité littéraire, Froid, Représentations du Nord, Russie, Canada, Voyage, Expédition, Corps, Mémoire, Polar Bridge. An Arctic Odyssey, Richard Weber
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Chaire de recherche sur l’imaginaire du Nord, de l’hiver et de l’Arctique
Déposé par: Daniel Chartier
Date de dépôt: 28 août 2017 13:44
Dernière modification: 28 août 2017 13:44
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/10074

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...