Le récit de voyage et son illustration : les carnets de dessins canadiens d'Élizabeth Posthuma Gwillim, Lady Simcoe (1762-1850)

Bureau, David (2008). « Le récit de voyage et son illustration : les carnets de dessins canadiens d'Élizabeth Posthuma Gwillim, Lady Simcoe (1762-1850) » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études des arts.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Le mémoire s'interroge sur les liens qui existent entre un texte et son illustration. Il prend pour assise un récit de voyage réalisé à la fin du XVIIIe siècle au Canada. Son auteure, artiste amateur, réalise en supplément au texte des esquisses qui complètent son travail pour renseigner sur la situation du Canada. Parmi ce qu'elle découvre en Amérique, la nature du continent retient la majeure partie de son attention. De 1791 à 1796, Elizabeth Posthuma Gwillim (1762-1850) accompagne son mari, le colonel John Graves Simcoe, assigné au poste de lieutenant-gouverneur du Haut-Canada (Ontario). Jeune femme de la classe supérieure britannique, Lady Simcoe assiste aux premières tentatives de colonisation dans une nature sauvage qui prend pour elle des allures grandioses. Dotée d'une curiosité insatiable, ravie de découvrir tout ce qui caracterise la nature de l'Amérique du Nord britannique, elle rédige de nombreuses lettres pour sa famille et ses proches qui, réunies, prennent la forme d'un récit de voyage détaillé. À ces lettres, elle ajoute également des dessins, paysages pour la plupart, qui servent de supplément à son texte. Ces dessins, esquisses de lieux admirables aux yeux de Lady Simcoe, sont conservés dans des carnets qui l'accompagnent dans la plupart de ses déplacements. Ces esquisses constituent le point de départ de cette étude, qui s'attarde essentiellement sur les relations entre un récit de voyage et ses illustrations. La période du voyage au Canada correspond à la fin de l'âge d'or de l'esthétique pittoresque en Angleterre. L'approche de la nature canadienne de l'artiste, marquée par la recherche d'un aspect sauvage, de l'irrégulier et de toute beauté naturelle apte à être transposée et codifiée dans un tableau d'art, est grandement influencée par les principes du goût pittoresque anglais de la fin du XVIIIe siècle. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Lady Simcoe, Récit de voyage, Pittoresque, Esquisse, Haut-Canada, Bas-Canada.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Lacroix, Laurier
Mots-clés ou Sujets: Simcoe Elizabeth 1762-1850, Esquisse (Art), Récit de voyage, Bas-Canada, Haut-Canada
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'histoire de l'art
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 sept. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:05
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1015

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...