Pour un autre modèle d'analyse du tarot

Bourque, Danièle (2008). « Pour un autre modèle d'analyse du tarot » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sciences des religions.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (13MB)

Résumé

Cette thèse introduit l'étude du tarot en sciences des religions. Son enjeu est de reconsidérer le statut du tarot en proposant un autre modèle d'analyse qui le présente sous un jour nouveau et différent de celui sous lequel il apparaît comme jeu de cartes ou objet divinatoire. Dans la perspective d'une réflexion philosophique s'appuyant sur les travaux de Gilles Deleuze et Félix Guattari, son projet est de radicaliser l'attention autour du problème suivant: le tarot rencontre ce qui force à penser. Ce problème revient à poser la question suivante: à quelle condition peut-on entrer en rapport avec un élément inconnu qu'on ne sait pas penser? Cette question, qui a son importance en sciences religions, est relancée dans ces pages par la remise en cause des interprétations courantes du tarot comme jeu ou comme outil divinatoire. Plus particulièrement, l'inventio du tarot occulte va permettre de comprendre le façonnage du modèle d'analyse le plus répandu aujourd'hui: « tarot = symbole ». Entre 1781 et 1909, les théories occultistes vont sceller l'alliance du tarot et du symbole, si bien qu'il est devenu aujourd'hui quasi impossible d'entrevoir le tarot autrement. Contrairement aux analyses cliniques qui reposent sur le symbole, cette thèse avance un modèle critique qui tient compte de l'existence de figures dans le tarot. La notion de figure conduit directement à rompre avec le règne sans partage de l'interprétation et de la représentation dans le tarot, règne facilité par le fait que la place centrale qu'y occupent les symboles n'y a jusqu'ici jamais été questionnée. La distance prise dans ces pages avec les façons traditionnelles d'envisager le tarot mène à un modèle d'analyse qui a plusieurs conséquences: il dégage un nouveau tracé d'intelligibilité du tarot qui renvoie aux limites de la représentation et plus directement aux limites de l'interprétation du religieux à partir d'images et des symboles; il relance le problème du savoir en sciences des religions et de là, celui de l'interprétation et de la signification; il remet en question la nécessité de la transcendance dans l'interprétation du religieux; il soulève le problème de la croyance; il touche au problème du sens; et enfin, il ouvre sur la pensée. Deux cas de figure montrent ensuite comment le tarot a pu, dans cette thèse, être pensé autrement. Le premier a pour cadre des meurtres en série au cours desquels une carte de tarot fut utilisée en 2002 par des tireurs embusqués. Le second se situe au début des années 1950, au moment où John Cage (1912-1992) crée, à l'aide du tarot, sa pièce la plus célèbre, 4'33". ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Tarot, Symbole, Figure, Pensée, Non-savoir, Sens, Signification, Image, Représentation, Occulte, Occultisme, Ésotérisme, Cartes, Croyance, Religieux, Transcendance, Immanence, Meurtres en série, John Cage, 4'33".

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Pierre, Jacques
Mots-clés ou Sujets: Philosophie, Tarot (Jeu)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sciences des religions
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 26 sept. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:06
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1028

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...