Le maternel/spirituel et la question de l'orientalisme dans trois romans québécois contemporains

Timiri, Himabindu (2008). « Le maternel/spirituel et la question de l'orientalisme dans trois romans québécois contemporains » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

La Mère divine fascine par son potentiel de possibilités non actualisées dans un monde où domine Dieu le Père. L'Orient recèle une promesse semblable dans la littérature occidentale. Notre étude examine ces deux sources de fascination dans trois romans québécois qui décrivent une quête spirituelle en Inde: Le Pays d'ailleurs (1999) de Xavière Sénéchal, Les Silences du corbeau (1986) d'Yvon Rivard et Made in Auroville, India (2004) de Monique Patenaude. Les questions que nous soulevons concernent la nature du maternel quand il est spirituel et la place de l'Inde comme Mère spirituelle dans l'imaginaire québécois. Pour explorer le maternel/spirituel, nous nous servons des théories féministes et littéraires (lrigaray, Hirsch) et des approches à un modèle spirituel au féminin en études religieuses (Daly, Christ). Les aspects de la Mère divine en hindouisme serviront de référence pour tenir compte du contexte de l'action des romans (Sri Aurobindo). La narratologie féministe (Bal, Lanser) aide à chercher les Mères dans les formes des récits grâce à la notion du roman familial de Marianne Hirsch. Finalement, la critique de l'orientalisme par Edward Said de même que la théorie postcoloniale (Bhabha, Spivak) permettent de déconstruire l'Inde comme Mère orientale et spirituelle. Le maternel/spirituel est caractérisé par la présence et l'absence alternées de la Mère et par la permutation des rôles du lien Mère-enfant. Les Mères communiquent par le silence ou par les symboles au lieu du langage verbal. L'analyse narratologique des romans montrera aussi le statut double des Mères à travers des récits eux aussi doubles. Quant aux romans familiaux, ils témoignent du besoin de transformation; les anciennes structures triangulaires sont remplacées par la dyade avec la Mère. Enfin, le désir transformatif est projeté sur le contexte et l'Inde devient l'Autre/Orient malléable pour servir la construction du soi dans un processus continu, inachevé. La seule porte de sortie pour le subalterne réside dans les espaces et personnages hybrides. qui se situent à la croisée de l'Orient el de l'Occident. Entre le présent insatisfaisant et un avenir désiré avec la Mère, nos romans sont suspendus. incapables de faire le saut. Mais leur statut intermédiaire représente une ébauche de réflexion sur l'hybridité des identités qui composent notre monde actuel. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Mère divine, Inde, Maternel, Narratologie, Orientalisme, Études féministes.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Saint-Martin, Lori
Mots-clés ou Sujets: Roman québécois, Thème littéraire, Mère, Aspect spirituel, Narratologie, Orientalisme, Études féministes, Inde
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 10 oct. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:06
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1099

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...