L'expérience de pères ayant perdu la garde de leur enfant suite à une séparation

Charron, Mireille (2008). « L'expérience de pères ayant perdu la garde de leur enfant suite à une séparation » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Dans la théorie psychanalytique, le père représente un intérêt majeur par le rôle qu'il tient dans la structuration du psychisme. Freud et ses successeurs ont permis de déterminer la fonction psychique spécifique qui lui est assignée. Le père est celui qui médiatise la relation entre la mère et l'enfant et autorise les relations entre les générations. C'est ce que Lacan a appelé la fonction paternelle. Les mutations structurales apportées par cette fonction ne sont pas tant attribuables au père qu'au triangle oedipien. La fonction du père est donc essentiellement symbolique. Les avancées scientifiques et idéologiques de notre société moderne ont entraîné une révolution des familles. La clinique actuelle s'interroge sur la fonction paternelle au sein des nouvelles familles et des nouveaux modes de vie. II semble que la fonction varie selon le milieu ethnoculturel par exemple ou encore se modifie compte tenu des phénomènes d'adoptions, des nouveaux modes de reproductions et de la recomposition des familles (Levet, 2006; Tort, 2005; Castelain Meunier, 2003; Delaisi de Parseval, 2000; Hurstel, 2000; Théry, 1987). Les bouleversements des rôles au sein de la famille inquiètent divers acteurs dans nos communautés et ont incité plusieurs chercheurs à porter leur intérêt sur l'engagement paternel post-rupture par exemple. Ces recherches s'élaborent à partir de l'approche écologique ou des modèles de l'adaptation au stress et au changement familial. Cependant, peu de chercheurs se sont intéressés, d'un point de vue psychanalytique, à l'expérience subjective des pères suite à la séparation et à la perte partielle de la garde de leur enfant. La présente recherche s'est intéressée à trois de ces pères québécois. Au plan théorique, la recherche s'est inspirée principalement des écrits de Freud, de Totem et Tabou en particulier, et des travaux de P.L. Assoun, J, Dor, P. Legendre, M. Hanus et F. Hurstel sur la fonction symbolique du père et sur le travail du deuil. De plus, un regard est porté sur le sens donné à la fonction paternelle dans le cadre d'une société en changement sur le plan de la famille et des relations conjugales. Des entrevues individuelles semi-dirigées ont été menées à deux reprises auprès de trois pères qui ont perdu la garde de leur enfant suite à une séparation. Les pères avaient toutefois du temps de garde octroyé par la Cour. Nous avons choisi une méthodologie de recherche qualitative qui s'inspire, au niveau de la collecte des données, de l'analyse par théorisation ancrée de Paillé (1994). L'analyse de contenu s'est inspirée de l'analyse thématique de Paillé et Mucchielli (2003). Ce type d'analyse fait intervenir des procédés de réduction des données. L'analyse des récits a donné lieu à un arbre thématique de treize thèmes descriptifs qui sont rattachés à ces cinq rubriques: le couple, la paternité, les crises, le système judiciaire et la garde des enfants. Ces données, de très faible inférence, reflètent l'histoire des sujets. Ensuite, une analyse dynamique permet d'identifier des thèmes interprétatifs plus conceptualisants qui renvoient aux blessures du passé, aux défenses inconscientes et aux phénomènes qui caractérisent l'expérience actuelle des pères. Des abandons et des pertes dans l'enfance difficile des sujets viennent expliquer une sur-idéalisation du père des sujets qui est décrit comme un « tout ». Cette édification du père est interprétée comme une forteresse narcissique visant à protéger les sujets du désaveu du « bon père » de la part de la conjointe et du système judiciaire dans ce contexte de crise. Nous proposons que le refus du deuil actuel du père idéalisé auquel le père s'identifie a pu occasionner une hyper-agitation dans la lutte. Cette lutte devient une tentative du maintien de la défense et peut mener à une forme de distorsion du processus de paternalisation et des rôles père-enfant au sein de la relation. Nous situons le vécu de ces pères dans le registre d'un deuil impossible à faire au risque d'une désorganisation psychique du Moi. L'identification importante au parent tout-puissant a maintenu l'identité fragilisée dans l'enfance et est réactualisée dans cette problématique familiale. Pour ces pères, l'épouse et les magistrats viennent détruire cette théorie infantile et déstabilisent leur identité. Un essai d'interprétation clinique conclut l'analyse dynamique. Une écoute particulière du silence sur la place des enfants dans les récits des sujets sert d'indicateur pour une réflexion sur la souffrance de ces hommes et sur la clinique. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Père, Perte, Garde d'enfant, Travail du deuil, Fonction paternelle.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Hazan, Marie
Mots-clés ou Sujets: Aspect psychanalytique, Divorcé (Personne), Garde des enfants, Paternité, Père, Rôle parental, Séparation (Psychologie), Travail de deuil
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 15 oct. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:06
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1118

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...