Étude de voies de signalisation apoptotiques suite à divers stress dans les cellules neuro 2A

Didur, Olivier (2007). « Étude de voies de signalisation apoptotiques suite à divers stress dans les cellules neuro 2A » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en biologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

NF-kB, découvert en 1986 dans des lymphocytes B mature, est un groupe de facteurs de transcription impliqué dans plusieurs processus cellulaires différents tels les réponses immunitaires et inflammatoires, les processus du développement et de la croissance cellulaire ainsi que l'apoptose. L'activité de NF-kB est régulée par IkB ; lors de la phosphorylation de ce dernier, NF-kB est relocalisé vers le noyau. L'apoptose, une mort programmée identifiée en 1972, est caractérisée par une fragmentation de l'ADN et la formation de corps apoptotiques. Les mécanismes contrôlant ce phénomène sont très complexes. Un de ces mécanismes nécessite des protéases à cystéine aspartate-dépendantes que l'on nomme caspases. En utilisant le modèle cellulaire neuronal Neuro 2A, l'objectif de cette étude a été de déterminer si un stress oxydatif (H₂O₂) et un stress thermique (40 à 43°C) pouvaient induire l'apoptose par les mêmes mécanismes et si NF-kB avait un rôle dans la réponse cellulaire à ces deux stress. Une condensation de la chromatine, une caractéristique de l'apoptose, a été observée lors d'un stress oxydatif comme lors d'un stress thermique dans les Neuro 2A. Bien qu'une diminution de la polarité des membranes mitochondriale n'a été observée que pour le choc thermique, l'activation de l'apoptose serait induite au moins par la voie mitochondriale puisqu'il y a eu activation de la caspase 9 dans les deux stress. L'implication de la voie des récepteurs de mort est moins évidente; une activité de la caspase 8 est détectée dans les deux stress mais n'est que peu ou pas augmentée par rapport à l'absence de stress. La présence de H₂O₂ (0 à 25 µM) ne stimule pas l'activité de la caspase 3, mais active significativement l'activité de la caspase 6. Au contraire, durant le choc thermique (42 à 43°C), l'induction de la caspase 3 est très significative, soit environ près de dix fois celle des cellules témoins (37°C), et l'activité de la caspase 6 ne varie pas. La présence de l'inhibiteur Bay 11-7082 (inhibiteur de la phosphorylation de IkB, 4 µM) a peu d'influence sur l'activité des caspases 3 et 6 lors du stress oxydatif mais multiplie l'activité de la caspase 3 d'environ vingt fois lors d'un stress thermique. En conclusion, nos résultats ont permis de montrer l'implication de la voie mitochondriale (caspase 9) dans la mort apoptotique induite par H₂O₂ et le choc thermique et cela, dans la lignée neuronale Neuro 2A. La caspase effectrice 6 serait activée dans le stress oxydatif mais non thermique. Les résultats pour la caspase 6 dans le choc thermique demeurent à être vérifiés en analysant l'activité de cette caspase plus tardivement. En effet, la caspase 6 est située en aval de la caspase 3 dans les mécanismes apoptotiques. L'utilisation de Bay 11-7082 dans le choc thermique montre que NF-kB aurait un effet inhibiteur sur l'activation de la caspase 3. Le Bay 11-7082 en combinaison avec le choc thermique pourrait trouver application dans le traitement de tumeurs neuronales.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Paquin, Joanne
Mots-clés ou Sujets: Apoptose, Caspase, Stress oxydatif, Stress
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences biologiques
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 17 nov. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:07
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1308

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...