Étude exploratoire des transformations identitaires et communicationnelles de professionnels suite à une formation en communication non violente

Blain, Catherine (2008). « Étude exploratoire des transformations identitaires et communicationnelles de professionnels suite à une formation en communication non violente » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en communication.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Ce mémoire s'attarde à la présentation des différents enjeux du contexte organisationnel qui engendrent des changements identitaires et communicationnels. Plus précisément, il dénonce le système organisationnel qui met en place une qualité de vie malsaine ayant des effets sur l'identité professionnelle et affectant ainsi différentes facettes du concept de soi des travailleurs. Le but de l'étude exploratoire consiste à identifier les changements possibles chez les professionnels dans l'exercice de leur fonction de communication et au plan de leur estime personnelle à la suite d'une formation en communication non violente. Les intuitions de la chercheure l'ont mené à orienter son investigation pour comprendre si la CNV (communication non violente), en tant que méthode d'intervention, a un impact sur le « concept de soi » (René L'Écuyer), dimension de l'identité professionnelle des sujets ciblés. Cette recherche est une piste de réflexion pour tous les professionnels qui éprouvent le désir d'actualiser leurs connaissances afin de faciliter leur compréhension des processus communicationnels et relationnels qui influencent leurs échanges en milieu de travail. C'est donc le vécu quotidien tant au plan du développement de soi que de ses relations aux autres qui est au coeur de la recherche. La méthodologie empruntée est d'ordre qualitatif et s'inscrit dans la foulée des approches compréhensives. La collecte de données a eu lieu auprès de professionnels ayant suivi une formation en CNV auprès d'un groupe de formateurs accrédités. Dans un premier temps, des observations ont eu lieu lors de journées pratiques. Dans un deuxième temps, des entretiens semi-dirigés ont été menés auprès de cinq sujets dont le métier consiste à communiquer. Les données analysées démontrent que les professionnels éprouvent des problèmes dans leurs milieux de travail à différents degrés. Il est question de conflits relationnels, de problèmes communicationnels ou psychologiques. Devant ces souffrances, la formation et l'auto-formation des sujets à la communication non violente indiquent les améliorations que permet cette démarche face à certaines situations et de plus, elle favorise le développement d'habiletés relationnelles. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Communication au travail, Auto formation à une démarche de communication, Communication non-violente, Identité professionnelle, Concept de soi, Estime de SOI, Compétence communicationnelle.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Brouillet, MichèleIsis
Mots-clés ou Sujets: Milieu de travail, Communication, Non-violence, Identité professionnelle, Connaissance de soi, Estime de soi, Compétence communicative, Autoformation
Unité d'appartenance: Faculté de communication
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 25 nov. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:07
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1352

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...