Les propriétés antiangiogéniques des flavonoïdes

Bédard, Valérie (2008). « Les propriétés antiangiogéniques des flavonoïdes » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en chimie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Malgré les progrès considérables qui ont été réalisés depuis une trentaine d'années, le cancer demeure un ennemi redoutable. Néanmoins, de nombreuses études épidémiologiques ont montré qu'une alimentation riche en fruits et légumes réduit les risques de développer le cancer. Nous savons également que l'angiogenèse, ou la formation de nouveaux vaisseaux à partir de capillaires préexistants, joue un rôle crucial dans la croissance des tumeurs et dans leur dissémination sous forme de métastases. En conséquence, l'objectif de ce projet est de caractériser les effets antiangiogéniques d'une famille de composés omniprésents dans notre alimentation, les flavonoides, en particulier, les flavonols, kaempférol et myricétine, et les flavones, lutéoline et apigénine. Pour y parvenir, nous avons d'abord procédé à des tests de migration cellulaire et d'invasion de Matrigel™ en chambre de Boyden à l'aide de cellules musculaires lisses d'artère pulmonaire (PASMCs). Les données obtenues montrent qu'apigénine, lutéoline el myricétine inhibent grandement la migration et l'invasion cellulaire, et que les niveaux d'inhibition sont comparables à ceux observés avec des médicaments synthétiques. Ensuite, nous avons réalisé des études de marqueurs moléculaires tels que la phosphorylation du récepteur du facteur de croissance dérivé des plaquettes (PDGFR-β), de la protéine kinase régulatrice des signaux extracellulaires (ERK) et de la protéine Akt, el ce, toujours avec des PASMCs. L'inhibition de la phosphorylation du récepteur PDGFR-β, de la protéine ERK et Akt par I'apigénine et la lutéoline a également été observée. Nous nous sommes également assurés que les effets observés n'étaient pas dus à la toxicité des molécules étudiées en effectuant des tests de viabilité cellulaire au bleu de trypan. Nous avons poursuivi en analysant la sécrétion de la proMMP-2 et du VEGF par les PASMCs lorsqu'elles sont stimulées au PDGF-BB. Les résultats obtenus montrent que la sécrétion de VEGF est inhibée par les flavones alors que seule la lutéoline affecte la sécrétion de la proMMP-2. Finalement, nous avons réalisé des études in vivo sur un modèle animal de souris immunosupprimées, soit des souris CrI:CDl® Foxnlnu. Ce modèle a permis de mettre en lumière le potentiel antiangiogénique in vivo des flavones. En somme, tous les résultats obtenus in vivo et in vitro indiquent que les flavones, lutéoline et apigénine. ont un fort potentiel antiangiogénigue. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Cancer, Angiogenèse, Flavonoïdes, Cellules musculaires lisses, PDGFR.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Béliveau, Richard
Mots-clés ou Sujets: Flavonoïde, Inhibiteur d'angiogenèse, Angiogénèse tumorale
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département de chimie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 01 déc. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:07
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1400

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...