Impact de l'approche managériale sur la performance organisationnelle en matière de la gestion des connaissances dans le secteur de la haute technologie

Brahmi, Bechir (2008). « Impact de l'approche managériale sur la performance organisationnelle en matière de la gestion des connaissances dans le secteur de la haute technologie » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en administration des affaires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

L'implication de la gestion des connaissances à travers ses deux volets tacites et explicites dans le processus organisationnel, vient modifier les approches managériales utilisées jusqu'à présent. Les cadres supérieurs ainsi que les cadres intermédiaires tiennent compte de plus en plus de nouveaux ingrédients de la performance organisationnelle en mettant l'accent sur l'intangible plutôt que sur le tangible. L'objectif principal de cette étude est de mettre au point, à partir d'une méthodologie qualitative exploratoire, la valeur ajoutée de nos deux variables (management et gestion des connaissances) au niveau de la performance. De plus, nous éclaircirons le sujet afin de faciliter la compréhension des relations interactives entre les concepts et analyserons l'importance réelle de la gestion des connaissances au sein des organisations de la haute technologie. Notre méthodologie se basera sur les entrevues semi dirigées ainsi que la recherche documentaire. En somme, le construit managérial, socioprofessionnel et socio culturel des divers concepts retrouve tout son sens à travers les mécanismes de cette approche méthodologique notamment l'observation sur le terrain, les entrevues ciblant les méthodes de faire réelles ainsi que la recherche documentaire. Par voie de conséquence, nos résultats aborderont ces différents liens afin de comparer la théorie à la pratique et contribuer à voir plus clair dans la vie des entreprises. Ceci permettra de détecter les défaillances et les avantages des systèmes de gestion mis en place et comprendre ainsi la raison des positionnements stratégiques, la crédibilité et le degré de nécessité de l'intangible comme source d'innovation et donc de création de valeur. Ainsi, tout au long de cette étude, nous analyserons l'impact de la gestion des connaissances dans les organisations de manière théorique et pratique. Nous étudierons aussi les approches et les visions conceptuelles de divers auteurs et clarifierons les différents sens attribués aux concepts. Par ailleurs nous présenterons les types de relation entre les concepts et la méthodologie utilisée avant d'aborder l'étude sur terrain qui analysera la situation réelle des entreprises en termes de management, knowledge management et visions quant à la valeur ajoutée de ces deux éléments par rapport à la performance et la rentabilité. Les entrevues menées sur le terrain nous permettront d'analyser et d'interpréter les résultats dans deux chapitres successifs. En conséquence, la partie critIque nous permettra d'évaluer le taux d'implication réelle des différents acteurs dans le processus managérial qui cible les connaissances et les expertises, et d'analyser les forces et faiblesses des deux entreprises qui ont participé à l'élaboration de cette étude exploratoire. À titre d'exemple, nous nous interrogerons sur les points suivants: les types d'approches et de visions managériales, la stratégie de performance et la manière dont on tient compte de l'intangible dans le processus de création de connaissance qualifiant ainsi l'organisation d'apprenante. Nous avons repris les modèles des différentes approches managériales pour présenter leurs propres visions de gestion ainsi que leurs conceptions de la performance et de la richesse. Nous retrouvons tout au long de l'étude, des situations de prise de conscience de la valorisation de la création continuelle de connaissances en reconstruisant la mobilisation et la conversion de connaissances tacites via des outils comme la socialisation et l'extériorisation (Nonaka et Takeuchi, 1997). Ce processus est associé à la spirale de connaissance qui émerge en réussissant l'interaction entre le tacite et l'explicite. Ces changements au niveau des manières de faire et des visions de gestion ne négligent pas la présence des nouvelles technologies d'information et de communication (NTIC) de plus en plus omniprésentes pour supporter le processus de mémorisation et capitalisation de l'expertise et des connaissances de l'organisation dite apprenante. En conclusion, cette recherche nous a permis d'une part de décortiquer les différents changements d'outils, de manières de faire et de visions managériales concernant les sources de richesses de ces organisations et d'autre part d'analyser le processus managérial de création de richesse et son lien avec la création de connaissance ainsi que les perspectives et les attentes descendantes et ascendantes, intra et inter organisationnelles. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Gestion des connaissances, Mobilisation des connaissances, Performance organisationnelle, Innovation, Formation, Interactivité, Haute technologie.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Ebrahimi, Mehran
Mots-clés ou Sujets: Gestion des connaissances, Efficacité organisationnelle, Industrie de pointe, Innovation, Nouvelles technologies de l'information
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 05 déc. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:07
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1457

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...