La neutralisation du facteur d'inhibition de migration des macrophages (MIF) augmente la sécrétion du TNF-a et module la sécrétion d'IFN-y durant l'infection par plasmodium chabaudi adami

Bélanger, Benoît (2008). « La neutralisation du facteur d'inhibition de migration des macrophages (MIF) augmente la sécrétion du TNF-a et module la sécrétion d'IFN-y durant l'infection par plasmodium chabaudi adami » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en biologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Le paludisme, une maladie inflammatoire, est caractérisé par une production du facteur de nécrose tumoral (TNF)-α, du facteur d'inhibition de migration des macrophages (MlF) et d'interféron (lFN)-y, qui inhibent les précurseurs érythropoïétiques de la moelle osseuse. Dans ce contexte, le MlF est sécrété durant les infections par Plasmodium, et sa synergie avec l'lFN-y et le TNF-α contribue à inhiber la différenciation érythropoïétiques et la production d'hémoglobine (Hb). Cet travail à démontrer que la neutralisation in vivo du MlF avec un anticorps monoclonal durant l'infection par Plasmodium chabaudi adami DK amène à une diminution du pic de la parasitémie et de façon inattendue à une production accrue de TNF-α en début d'infection et au pic d'infection. La neutralisation du MlF altère la production d'IFN-y et l'IL-10 durant l'infection. Au moment où la parasitémie est faible, une diminution significative de la production d'lFN-y, accompagnée par une chute importante de l'IL-10, est observée dans la rate de souris infectées et traitées avec l'anti-MIF. Par contre, au pic de l'infection, la production de l'IFN-y et l'IL-10 augmente chez les souris traitées avec l'anti-MIF. En plus de ces effets inhibiteurs au pic de l'infection, la neutralisation du MlF entraîne une diminution du pourcentage de réticulocytes en circulation en début d'infection et cet effet est accompagné par une légère diminution des érythrocytes basophiliques (EryA) dans la rate. La concentration d'hémoglobine sanguine était plus élevée chez les souris traitées avec l'anticorps anti-MIF, et ce, au pic de l'infection, ce qui suggère que la neutralisation du MlF, par son effet sur la parasitémie, diminue la destruction des érythrocytes par le parasite. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Paludisme, Hémoglobine, Cytokine inflammatoire, MlF, Parasitémie.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Scorza, Tatiana
Mots-clés ou Sujets: Paludisme, Inhibiteur, Parasitémie, Macrophage, Hémoglobine, Cytokine
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences biologiques
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 11 déc. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:07
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1475

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...