La lenteur de l'encre : suivi de, Ondoyer sous la mouvance : le métissage des icônes du corps et du temps

Benoit, Mylène (2008). « La lenteur de l'encre : suivi de, Ondoyer sous la mouvance : le métissage des icônes du corps et du temps » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Le premier volet de ce diptyque met en scène une vieille tisseuse habitant une bicoque près de la mer et recevant la visite d'un vieil homme. Les deux êtres apprennent lentement à se mouvoir côte à côte; elle consentira à l'héberger à condition qu'il parte le jour où elle terminera la pièce qu'elle tisse. L'homme raconte les vies de personnages qu'il dit avoir rencontrés dans un village portuaire non loin de là. Ces récits dilatent leur quotidien; la vieille ralentit son tissage. La narration, entité percevante plutôt que psychologisante, s'intéresse aux mouvements d'allers et de retours entre le présent et le passé, entre le récit et le réel. Une esthétique de l'amalgame imprègne ce texte traversé de mythes et de traces; diverses paroles cherchent à se rencontrer à l'intérieur de cet espace d'écriture. Un second volet, celui-là théorique, s'intéresse à l'inscription du temps sur le corps (ou du corps dans le temps). Celle-ci témoigne d'une collision entre deux icônes incompatibles; c'est le crissement entre le linéaire et l'organique, l'éternel et le périssable, le raisonnable et le sensuel. Les travaux de Walter Benjamin ouvrent une réflexion sur l'importance du présent c'est-à-dire du corps -au sein de toute lecture du temps. Dans un deuxième volet, les observations de Jean-Claude Ameisen induisent une nouvelle saisie de la scansion du temps à l'intérieur du corps; des notions comme celles de la mort cellulaire, du vieillissement et de la filiation sont entrevues à travers le comportement des cellules. L'essai réflexif passe donc par un questionnement sur les interrelations entre le corps et le temps pour entendre les thèmes sous-jacents, qui convergent vers la finitude des corps, la mémoire, le désir d'inscription et par ricochet, vers l'écriture et le tissage du récit. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Corps, Temps, Inscription, Traces, Autre, Écriture.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Carpentier, André
Mots-clés ou Sujets: Temps (Philosophie), Corps humain, Altérité
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 23 déc. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:07
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1543

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...