Le potentielle [i.e. potentiel] d'adoption de l'ECR par les entreprises au sein du secteur agroalimentaire libanais

Arafa, Farah (2008). « Le potentielle [i.e. potentiel] d'adoption de l'ECR par les entreprises au sein du secteur agroalimentaire libanais » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en administration des affaires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Aujourd'hui, nous ne pouvons qu'être frappés par l'évolution rapide de la demande mondiale des produits agroalimentaires, ce qui pousse les entreprises internationales oeuvrant dans ce domaine, dans le but d'augmenter la compétitivité des produits sur les marchés locaux et internationaux, à diminuer les coûts des opérations et à améliorer la qualité la sécurité des produits. Le concept ECR sera l'outil utilisé dans le processus d'innovation adopté par les entreprises. Cette nouvelle technologie d'information représente l'intégration d'un changement radical au sein des industries agroalimentaires. C'est sur ces changements rapides caractérisant l'environnement technologique et industriel, que nous nous sommes basés pour identifier la problématique de notre mémoire, qui a pour objectif d'identifier les difficultés de l'adoption du concept de l'ECR dans l'industrie agroalimentaire au Liban. Plus précisément, nous identifions les facteurs qui favorisent l'adoption ou le rejet de l'ECR par les différentes entreprises oeuvrant au sein du secteur agroalimentaire libanais. Nous avons identifié trois catégories de variables susceptibles d'influencer le potentiel d'adoption de l'ECR, soit les variables organisationnelles, structurelles et individuelles. Nous avons proposé vingt et une hypothèses à tester à travers une étude empirique portant sur un échantillon de quinze entreprises libanaises. L'analyse des données collectées par le biais des entrevues réalisées montre que, dans l'ensemble, ce sont les variables organisationnelles et structurelles qui influencent significativement le taux d'adoption des nouvelles technologies de l'information reliées à l'ECR. De plus, il ressort que les variables individuelles ne s'avèrent significatives que dans des contextes exceptionnels. Quant aux variables organisationnelles, les plus significatives s'avèrent être le type de prise de décision, le niveau d'information du décideur, les performances, les divisions fonctionnelles, les attitudes au risque et la proportion des cadres. Les moyens de communication et l'infrastructure technologique ont également un impact significatif sur le degré d'adoption de l'ECR. Quatorze de nos hypothèses ont été confirmées. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Adoption, Innovation, Technologie d'information (TI), ECR, Entreprises québécoises, Entreprises tunisiennes, Agroalimentaire.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Daghfous, Naoufel
Mots-clés ou Sujets: Concurrence internationale, Efficacité continuellement renouvelée, Industrie agro-alimentaire, Gestion du changement, Innovation technologique, Nouvelles technologies de l'information, Liban
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 23 déc. 2008
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:07
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1546

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...