Influence du coaching exécutif et rôle de l'alliance de travail sur le développement du sentiment d'efficacité personnelle de gestion

Baron, Louis (2009). « Influence du coaching exécutif et rôle de l'alliance de travail sur le développement du sentiment d'efficacité personnelle de gestion » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Cette thèse porte sur le coaching exécutif en milieu organisationnel, une méthode de développement des compétences en très forte croissance dans les organisations depuis les quinze dernières années (Bacon & Spear, 2003; Styhre, 2008). La popularité de cette nouvelle approche de formation n'a cessé de progresser, et ce, malgré une rareté d'appuis scientifiques (Joo, 2005; Kilburg, 2000). Certains auteurs vont même jusqu'à affirmer que le coaching exécutif est sur-utilisé dans les organisations étant donné le peu d'études empiriques ayant étudié son efficacité (McGovern et al., 2001). Cette recherche vise à combler en partie ce vide. Spécifiquement, deux objectifs sont visés. Premièrement, vérifier si le coaching exécutif est une méthode efficace pour favoriser le développement de compétences de gestion. Devant le défi considérable posé par la mesure du transfert des apprentissages d'habiletés relationnelles, et appuyé par la quantité d'études ayant démontré des corrélations élevées entre le sentiment d'efficacité personnelle (SEP) et la performance (Stajkovic & Luthans, 1998a), l'impact d'un programme de coaching exécutif sur le SEP des participants a été évalué. Deuxièmement, explorer le processus du coaching afin de mieux comprendre les facteurs sous-jacents à son efficacité. Alors qu'un nombre important d'auteurs suggèrent que la relation entre coach et coaché contribue fortement au succès d'une démarche de coaching (Kampa & White, 2002; Lowman, 2005), aucune étude empirique n'a à notre connaissance approfondi cette question. En réponse, la présente étude a testé empiriquement l'impact de l'alliance de travail, un concept issu de la littérature sur les processus thérapeutiques, sur le succès d'une intervention de coaching exécutif en milieu organisationnel. L'influence de l'alliance de travail sur le développement du SEP des participants, tout comme certains déterminants de celle-ci liés aux compétences du coach et aux caractéristiques du contexte de formation ont été étudiés. Toutes les données de cette thèse ont été recueillies dans une grande entreprise du milieu manufacturier ayant son siège social au Canada, et ce auprès de deux échantillons: 73 gestionnaires recevant du coaching exécutif sur une période de huit mois et 24 coachs. Trente et une dyades coach-coaché ont été ainsi formées. Pour le premier objectif visé, les résultats indiquent que le nombre de séances de coaching exécutif reçues est un déterminant significatif du SEP des participants, et ce après avoir contrôlé pour le SEP pré-formation et les autres méthodes de formation. Les résultats indiquent également que la perception d'utilité, l'engagement affectif et le soutien perçu entretiennent des liens significatifs avec le SEP, tandis qu'aucun lien significatif n'a été observé entre l'orientation d'apprentissage et le SEP. En regard du deuxième objectif de cette thèse, les résultats indiquent que l'alliance de travail joue un rôle médiateur dans la relation entre le nombre de séances de coaching exécutif reçues et le développement du SEP. Aussi, les résultats d'une analyse de régression identifient plusieurs déterminants à l'alliance de travail. Ainsi, le SEP des coachs en regard d'habiletés d'alignement vers l'apprentissage et les résultats, la motivation à transférer des coachés, la perception de soutien de leur supérieur immédiat ainsi que le nombre de séances de coaching reçues sont des déterminants significatifs de l'alliance de travail. Les résultats n'indiquent toutefois pas que le SEP des coachs à l'endroit d'habiletés relationnelles et de communication constitue un déterminant de l'alliance de travail. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Coaching exécutif, Efficacité, Sentiment d'efficacité personnelle, Alliance de travail, Habiletés de coaching.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Morin, Lucie
Mots-clés ou Sujets: Coaching (Gestion), Compétence, Efficacité, Gestion, Gestionnaire, Relations de travail
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 18 févr. 2009
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:08
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1776

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...