La modélisation des marqueurs d'arguments de l'arabe standard dans le cadre des grammaires à base de contraintes

Jebali, Adel (2009). « La modélisation des marqueurs d'arguments de l'arabe standard dans le cadre des grammaires à base de contraintes » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (10MB)

Résumé

Les marqueurs d'arguments de l'arabe standard possèdent plusieurs propriétés qui nous permettent de les traiter comme des pronoms. Malgré cette étiquette qui explique les similarités tant distributionnelles que morphologiques entre ces unités, les marqueurs de sujet se distinguent nettement des marqueurs d'objet sur plusieurs plans. Ces différences, qui se reflètent dans les différents niveaux d'analyse, sont reliées aux différences dans le statut morphologique. En fait, si les marqueurs de sujet sont des affixes, les marqueurs d'objet sont des clitiques. Sur un plan purement morphosyntaxique, par contre, les deux sortes d'unités peuvent être des arguments de la tête qui est leur hôte phonologique, mais peuvent également être des non-arguments. Les marqueurs de sujet, plus précisément ceux de la troisième personne du singulier, jouent le rôle de marqueurs d'accord dans certains contextes. Les marqueurs d'objet de troisième personne du singulier peuvent, pour leur part, jouer le rôle d'explétifs ou de thèmes lorsqu'ils sont attachés à certaines têtes fonctionnelles. L'analyse de ces unités dans le cadre de la grammaire syntagmatique endocentrique I-IPSG nous a permis de consolider cette théorie basée sur les contraintes en démontrant que son application sur une langue sémitique ne nécessite pas l'adoption de solutions ad hoc et n'exige pas de modifications notables au formalisme et à la théorie. Cela prouve la flexibilité des grammaires à base de contraintes et leur puissance formelle, qui en font des théories linguistiques capables d'exprimer des analyses linguistiques provenant de plusieurs familles de langues. Nous avons implémenté cette analyse linguistique dans une grammaire LKB pour en tester la validité et nous avons ainsi pu démonter que l'analyse lexicaliste basée sur les structures de traits typées et la hiérarchie de types à héritage multiple sont non seulement possibles mais également souhaitables. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Marqueurs d'arguments, Arabe, Clitiques, Affixes, HPSG, LKB.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Emirkanian, Louisette
Mots-clés: Arabe (Langue), Clitique, Affixe, Contrainte (Linguistique), Marqueur discursif, Argument (Linguistique), Modélisation, Grammaire syntagmatique guidée par les têtes, Pronom, Morphosyntaxe
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 11 mars 2009
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:09
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1889

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...