UQAM - Université du Québec à Montréal
Archive de publications électroniques
UQAM ›  Archive de publications électroniques ›  Quitter un conjoint violent pour se plonger tête première dans l'inconnu : expériences d'hébergement de femmes dans les maisons pour femmes violentées en contexte conjugal, à Montréal

Quitter un conjoint violent pour se plonger tête première dans l'inconnu : expériences d'hébergement de femmes dans les maisons pour femmes violentées en contexte conjugal, à Montréal

Laberge, Marie-Claude (2008). « Quitter un conjoint violent pour se plonger tête première dans l'inconnu : expériences d'hébergement de femmes dans les maisons pour femmes violentées en contexte conjugal, à Montréal » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :

[img]
Prévisualisation
PDF
1733Kb

Résumé

Dans cette étude, l'auteure explore l'expérience d'hébergement de femmes violentées ayant séjourné en maison d'hébergement. Après plus de trente ans d'existence du réseau des maisons d'hébergement au Québec, l'auteure constate que peu d'études apportent un éclairage significatif sur l'expérience des femmes violentées séjournant en maison d'hébergement. L'objectif de cette étude consiste à connaître et à comprendre l'expérience d'hébergement dans les ressources pour femmes violentées en contexte conjugal, du point de vue des femmes violentées. Dans cette étude qualitative et féministe, des entrevues individuelles non directives ont été menées auprès de cinq femmes (adultes et francophones) ayant été hébergées dans des maisons d'hébergement membres du Regroupement provincial des maisons d'hébergement et de transition pour femmes victimes de violence conjugale, situées à Montréal, dans les six mois précédant l'entrevue. Dans le cadre des entrevues de recherche, les participantes se sont exprimées sur des thèmes tels que: leur relation avec les intervenantes et avec les autres résidentes, leur expérience d'arrivée à la maison d'hébergement, les règles de vie, les questions d'intimité, le roulement des résidentes, etc. L'auteure y analyse également des aspects de l'expérience d'hébergement des femmes violentées tels: les représentations qu'ont les femmes des maisons d'hébergement avant d'y séjourner, les facteurs de réussite du séjour en maison d'hébergement, l'impact de l'intervention féministe sur l'expérience d'hébergement des femmes violentées, l'implication des femmes à la vie démocratique des maisons d'hébergement, etc. En guise de conclusion, l'auteure propose quelques pistes de réflexion sur l'expérience d'hébergement des femmes violentées en contexte conjugal en termes de renouvellement des pratiques d'intervention féministe en maison d'hébergement. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Violence conjugale, Maison d'hébergement, Femmes violentées, Expérience, Féminisme, Féministe, Intervention féministe, Analyse féministe.

Type de document : Mémoire accepté
Directeur de thèse : Guberman, Nancy
Évaluation par des pairs : Oui
État du document : Non publié
Informations complémentaires : Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés : Femme victime de violence, Maison d'hébergement pour femmes, Violence conjugale, Montréal (Québec)
Unité d'appartenance : Faculté des sciences humaines > École de travail social
Code ID : 1973
Déposé par : RB Service des bibliothèques
Déposé le : 01 avr. 2009
Dernière modification : 10 déc. 2010 13:32

Modifier les métadonnées de ce document.

Voir les statistiques sur cinq ans...