Étude de l'association entre le genre et les troubles anxieux des enfants de 6 à 8 ans et de 9 à 11 ans de la population scolaire

Barbe, Catherine (2009). « Étude de l'association entre le genre et les troubles anxieux des enfants de 6 à 8 ans et de 9 à 11 ans de la population scolaire » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

La présente thèse doctorale a pour but de vérifier statistiquement si l'association entre le genre et chacun des trois troubles anxieux (phobies spécifiques, anxiété de séparation, anxiété généralisée), évalués par le Dominique interactif, varie selon le groupe d'âge (6 à 8 ans, 9 à 11 ans), chez les enfants de 6 à 11 ans de la population scolaire. De façon plus spécifique, cette recherche impliquait l'étude de l'effet d'interaction entre le genre et l'âge en lien avec (1) des données dimensionnelles définies par les scores de symptômes et (2) des données catégorielles définies par les catégories de problèmes établies selon les deux seuils de gravité du Dominique Interactif. Cet instrument multimédia se présente sous forme d'une bande dessinée et permet d'évaluer, à partir des critères du DSM-IV, DSM-IV-TR, les troubles mentaux les plus fréquents chez les enfants de 6 à 11 ans et les adolescents de 12 à 16 ans. Ce logiciel permet également d'obtenir instantanément deux types de résultats, soit dimensionnels (score de symptômes) et catégoriels (présence ou absence d'un trouble). Afin d'atteindre les objectifs de la présente recherche, un sous-échantillon de 453 enfants âgés de 6 à 11 ans, provenant de la population en général, a été sélectionné à partir de l'échantillon principal d'une étude antérieure sur les qualités psychométriques du Dominique Interactif (n = 585). Deux modèles de régression linéaire multiple ont été conceptualisés en utilisant le score de symptômes de phobies spécifiques, d'anxiété de séparation et d'anxiété généralisée comme variable dépendante. Le premier modèle avait pour but de vérifier l'effet d'interaction entre le genre et l'âge, en lien avec le score de symptômes d'anxiété, alors que le deuxième analysait uniquement le genre et l'âge en tant qu'effets principaux. De plus, quatre modèles de régression logistique ont également été élaborés en utilisant, comme variable dépendante, la présence d'un trouble anxieux définie par les deux seuils de gravité du Dominique Interactif. Les résultats découlant des deux approches d'analyses statistiques utilisées (régression linéaire multiple, régression logistique) mettent en évidence l'absence d'un dans le groupe d'enfants de 9 à 11 ans. Ce qui se dégage de la présente étude n'est pas tant l'interaction entre le genre et l'âge mais plutôt l'importance du genre, particulièrement pour les phobies spécifiques et l'anxiété généralisée et ce, indépendamment du paradigme choisi (dimensionnel ou catégoriel) et de la méthode d'analyse utilisée. L'ensemble des résultats appuie l'une des hypothèses suggérées par la perspective développementale de la psychopathologie et les études épidémiologiques: les filles auraient tendance à présenter davantage de phobies spécifiques et d'anxiété généralisée que les garçons. Un autre apport intéressant de cette recherche concerne l'effet observé pour l'âge en lien avec l'anxiété de séparation, indépendamment de l'approche méthodologique utilisée. L'analyse selon le score de symptômes fait ressortir la présence d'une diminution significative du score moyen de symptômes chez les jeunes de 9 à 11 ans comparativement aux enfants de 6 à 8 ans. L'analyse selon les deux seuils de gravité du Dominique Interactif révèle, qu'indépendamment du seuil considéré, les enfants de 6 à 8 ans ont significativement plus de «chance» de présenter de l'anxiété de séparation que ceux de 9 à 11 ans. Finalement, cette thèse doctorale apporte une contribution dans le domaine de la recherche sur les troubles anxieux puisqu'elle permet d'identifier, chez les enfants aussi jeunes que 6 à 11 ans, deux sous-groupes à risque de présenter ces types de troubles, soit les filles et les enfants de 6 à 8 ans. Cette thèse a également une implication pour l'élaboration de programmes d'intervention et de prévention, lesquels devraient prendre en compte ces deux sous-groupes à risque. Quant aux implications pour les recherches futures, il serait pertinent de vérifier si l'écart entre les filles et les garçons, quant aux symptômes d'anxiété et aux prévalences de troubles anxieux, augmente significativement au cours de l'adolescence, soit chez les jeunes de 12, 13, 14 et 15 ans et ce, comparativement aux enfants de 6 à 11 ans. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Genre, Âge, Troubles anxieux, Enfants, Dominique Interactif.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Morin, Diane
Mots-clés ou Sujets: Angoisse, Différence selon le sexe, Enfant, Facteur de l'âge
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 01 avr. 2009
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:09
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/1975

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...