Évaluation d'une intervention de groupe d'approche féministe auprès de femmes victimes d'agression sexuelle dans trois centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS)

Bergeron, Manon (2006). « Évaluation d'une intervention de groupe d'approche féministe auprès de femmes victimes d'agression sexuelle dans trois centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sexologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Le présent projet de maîtrise vise deux principaux buts: explorer certaines caractéristiques de femmes sollicitant des services d'aide dans des Centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel (CALACS) et évaluer une intervention de groupe d'approche féministe pour les femmes ayant subi une agression sexuelle afin de mesurer les changements associés à la participation au groupe. Pour guider cette démarche, le modèle d'évaluation de Hammond (1973 dans Nadeau, 1988) a été retenu pour sa cohérence avec les objectifs ciblés. Le modèle tri-dimensionnel de Hammond vise particulièrement l'évaluation des effets d'un programme en considérant l'interaction entre les dimensions suivantes: l'institution, l'enseignement et le comportement. Le présent mémoire est présenté par le biais de deux articles scientifiques. Le premier article décrit le profil des femmes sollicitant des services aux CALACS et se base sur un échantillon de 64 femmes. Les résultats montrent qu'une forte majorité des femmes ont subi plusieurs agressions sexuelles au cours de leur vie et que le soutien perçu de la part de l'entourage est supérieur à celui provenant de la famille lors du dévoilement et face à la démarche au CALACS. De plus, la majorité des participantes vivent aussi des situations de violence conjugale avec le conjoint actuel et ont été témoin et/ou victime de violence familiale dans l'enfance. Le deuxième article expose les effets de l'intervention en lien avec les variables de la détresse psychologique, des sentiments dépressifs, du stress post-traumatique, des sentiments de culpabilité et de l'impuissance.. L'étude présente un devis prétest/post-test incluant une relance à trois mois auprès d'un échantillon de 26 femmes participant à une intervention de groupe. Les résultats démontrent des changements significatifs entre le prétest et le post-test effectué dans la semaine suivant la fin de l'intervention et les gains se maintiennent lors de la relance fixée trois mois plus tard. Ces résultats suggèrent que l'intervention de groupe offert dans les CALACS permet de réduire la détresse psychologique, les sentiments dépressifs, les symptômes de stress post-traumatique ainsi que les sentiments de culpabilité et d'impuissance chez les femmes adultes ayant vécu une agression sexuelle. Les limites de l'étude sont discutées ainsi que des propositions pour les recherches futures sont identifiées dans chacun des articles.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés ou Sujets: Centres d'aide et de lutte contre les agressions à caractère sexuel, Femme, Intervention sociale, Victime d'abus sexuel, Service social des groupes, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sexologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 avr. 2009
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:09
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2026

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...