Le questionnement de la rationalité dans l'art minimal et le déplacement de l'esthétique au politique à partir de Deleuze et Adorno

Lefebvre, Luce (2005). « Le questionnement de la rationalité dans l'art minimal et le déplacement de l'esthétique au politique à partir de Deleuze et Adorno » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en histoire de l'art.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB)

Résumé

Donald Judd, Dan Flavin, Carl Andre et Sol LeWitt sont parmi les principaux représentants de l'art minimal aux Etats-Unis. Les oeuvres analysées dans cette thèse sont majoritairement tirées de leur pratique des années soixante et soixante-dix, et se rattachent à la sculpture. À partir de ces oeuvres, notre recherche se propose de montrer les rapports entre l'esthétique et le politique, en regard d'un questionnement sur la rationalité que ces oeuvres induisent. Dans les premier et second chapitres, nous présentons une analyse initiale des oeuvres en exergue, et une mise en situation contextuelle. Celle-ci s'établit en regard d'un corpus critique et d'un commentaire sur le climat épistémologique de l'époque étudiée. Le troisième chapitre renvoie aux sources formelles et théoriques, en maintenant l'idée de filiation -et d'infléchissement de ces mêmes filiations -qui se dégagent des chapitres précédents. Les deux derniers chapitres reprennent les principaux éléments théoriques que nous avons retenus pour les besoins de notre analyse. Nous y étudions, à l'aune des pensées de Deleuze et d'Adorno, l'articulation particulière de l'esthétique et du politique dans l'art minimal. Le politique s'y appuie sur une interrogation de la rationalité qui travaille l'idée de totalité et d'immédiateté de la perception. Avec la prémisse de la reconduction dans l'oeuvre d'instances paradoxales basées sur une synthèse connective ou une répétition profonde qui sous-tend la répétition sérielle première. En somme, il s'agit dans le commentaire critique des oeuvres et des artistes choisis, d'étudier des notions qui se posent comme paradigmes de l'ambiguïté de l'oeuvre minimale. L'ancrage théorique privilégié en découle. L'investigation de concepts prégnants dans l'oeuvre minimale, tels la différence et la répétition, le matériau et les rapports forme/contenu, et la mimésis qui renvoie aux problématiques du simulacre ou du reflet, qualifient la représentation dans l'oeuvre minimale. Une analyse renouvelée de ces termes récurrents demandait un champ théorique inusité. Ce dernier ouvre à une qualification de l'oeuvre minimale basée, non pas uniquement sur les certitudes de ce que l'on voit, mais également sur ce qui échappe à la perception immédiate. Cette conjonction spécifique reconduit une oeuvre déterminée par ce qui l'indétermine. Et une interrogation de l'esthétique et du politique à travers celle d'une rationalité où perce le sensible. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Art minimal, Esthétique, Politique, Rationalité, Éléments.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Poissant, Louise
Mots-clés ou Sujets: Adorno Theodor W. 1903-1969, Andre Carl 1935-, Deleuze Gilles 1925-1995, Flavin Dan 1933-, Judd Donald 1928-1994, Lewitt Sol 1928-, Esthétique, Minimalisme, Politique, Rationalité (Philosophie)
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'histoire de l'art
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 29 mai 2009 12:33
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:10
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2140

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...