Prise en compte par des enseignants de français langue seconde des facteurs d'ordre culturel en contexte pluriculturel adulte au Québec

Bhanji-Pitman, Shehnaz (2009). « Prise en compte par des enseignants de français langue seconde des facteurs d'ordre culturel en contexte pluriculturel adulte au Québec » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (8MB)

Résumé

L'idée que la culture est un phénomène collectif qui sous-tend la façon de penser, de croire, d'agir et de communiquer des membres d'une société a été documentée par un grand nombre de chercheurs. Il est donc probable que les apprenants et les enseignants issus d'espaces culturels différents auront une vision du monde et des perceptions divergentes quant au sens attribué aux messages, ce qui aura des incidences sur divers aspects de l'enseignement/apprentissage d'une langue. Les écrits consultés à ce sujet permettent de constater l'état insatisfaisant des recherches antérieures en faisant ressortir un certain nombre de limites relatives au contexte, au contenu et aux aspects méthodologiques. Eu égard aux considérations précitées, l'objectif général de la présente étude était de décrire et d'expliciter la prise en compte par des enseignants de FLS des facteurs d'ordre culturel dans les modes d'échange communicatif des nouveaux arrivants adultes dans le contexte québécois où les défis liés au processus migratoire complexifient notablement la situation éducative. De nature qualitative, le devis méthodologique de la présente étude s'appuie sur une stratégie de recherche multimodale basée sur l'observation de classe et l'entrevue. L'échantillon s'est limité à huit enseignants de FLS à temps plein ou à temps partiel dans différents types de sites relevant du ministère de l'Immigration et des Communautés culturelles (MICC) dans la région de Montréal: université, cégep et milieu communautaire. L'examen des concepts à l'étude, en l'occurrence, la communication, la culture et les modes d'échange communicatif, a permis de construire des instruments de saisie de données. L'émergence de deux canevas d'observation, l'un relatif aux modes d'échange communicatif (voir l'Appendice B) et l'autre issu des recommandations de divers chercheurs se rapportant à un enseignement adapté culturellement (voir l'Appendice C), a servi à structurer les observations de classe et à effectuer des entretiens. Le caractère inédit des canevas précités met en évidence la pertinence scientifique de l'approche méthodologique retenue qui pourra faciliter de futures recherches en d'autres contextes pluriculturels. Les inscriptions recueillies ont été traitées en recourant au modèle interactif de l'analyse des données de Miles et al. (2003). L'analyse descriptive des données recueilles auprès de chaque enseignant a permis d'abord de décrire en profondeur la prise en compte des facteurs d'ordre culturel dans divers modes d'échange communicatif. Les analyses comparatives ont permis ensuite de faire la synthèse des actes initiateurs et réactifs dans la prise en compte des facteurs d'ordre culturel en exposant les convergences et les divergences. Enfin, la synthèse de l'ensemble des données a permis de faire les constats suivants. Premièrement, bien que les enseignants observés et interrogés insistent sur l'influence des facteurs d'ordre individuel dans les modes d'échange communicatif des apprenants, en général, leurs interventions en salle de classe et leurs propos lors des entretiens révèlent souvent des considérations qui tiennent compte des facteurs d'ordre culturel. Toutefois, dans quelques cas, lorsque certaines tentatives d'explications se limitent à des référents culturels des sociétés occidentales, les apprenants provenant d'autres espaces sont plutôt désavantagés. Deuxièmement, étant donné que les habitudes des apprenants diffèrent souvent selon les espaces culturels dont ils sont issus, lorsque les enseignants recourent à une pédagogie visible en explicitant leur fonctionnement et leurs attentes, ils les amènent à s'y habituer graduellement et à participer davantage aux activités. Le recours au travail en petits groupes semble également favoriser la participation. Troisièmement, étant donné que la connaissance de la majorité des enseignants semble porter principalement sur les espaces culturels asiatiques, ils comprennent la nécessité de désigner les apprenants afin de les faire participer tous, mais ils lancent parfois des questions à toute la classe. Compte tenu de l'hésitation des apprenants issus des sociétés à forte distance hiérarchique ou à orientation collectiviste à prendre la parole spontanément, lors des entretiens, les enseignants s'accordent pour que la désignation soit fortement recommandée. Enfin, ils insistent tous sur l'empathie et sur une communication chaleureuse afin d'atténuer les défis liés au déracinement. Selon certains, ni la connaissance de la langue ni celle des théories n'aurait les résultats escomptés en l'absence de ces attitudes humanistes. Les constats précités permettent de conclure que la connaissance et la prise en compte par les enseignants des aspects liés à la culture d'origine des apprenants s'avèrent primordiales en toute situation pluriculturelle. Toutefois, dans un contexte où les nouveaux arrivants vivent les défis liés au processus migratoire, certaines composantes relevant de la pédagogie générale, essentielles à tout bon enseignement, s'avèrent être encore plus critiques. Par ailleurs, des patterns culturels semblent avoir une influence sur la manière de mettre en application certains principes de pédagogie générale comme la valorisation, par exemple. Enfin, malgré la complexité du contexte éducatif liée aux épreuves du processus migratoire et la nécessité de la présence des attitudes humanistes, la responsabilité incombe aux enseignants de recourir à l'accommodement mutuel afin d'équiper suffisamment les apprenants pour qu'ils fonctionnent adéquatement dans leur société d'accueil. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Pluriculturel, Modes d'échange communicatif, Enseignement, Apprentissage.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Germain, Claude
Mots-clés ou Sujets: Éducation des adultes, Culture, Enseignement, Français (Langue), Langue seconde, Immigrant, Communication, Aspect culturel, Société multiculturelle, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 14 sept. 2009 12:01
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:10
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2211

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...