Les questions écrites de l'épreuve uniforme de français au collégial

Bérubé, Geneviève (2009). « Les questions écrites de l'épreuve uniforme de français au collégial » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

La principale raison du taux d'échec à l'épreuve uniforme de français (EUF) au collégial est reliée aux erreurs de langue, alors que le peu de succès relatif au critère de compréhension et de qualité de l'argumentation devrait également retenir l'attention des chercheurs. Cet aspect des résultats est bien connu, mais jusqu'à maintenant, personne n'a approfondi l'aspect de la qualité des questions qui sont posées aux élèves dans le cadre de cette épreuve. Nous avons analysé ce sujet en interrogeant des enseignants de l'ordre collégial (n = 14) à travers le Québec, pour apprendre ce qu'ils pensent de la qualité des questions (Grille1) et si, selon eux, elles permettent aux élèves de répondre aux critères d'évaluation du ministère de l'Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) (Grilles 2a : n = 8 et 2b : n = 6). Nous avons utilisé ces grilles afin de dégager les principales faiblesses des questions qui peuvent causer des difficultés aux élèves. Nous avons pu constater que les questions de l'épreuve uniforme de français ne sont pas toutes de bonne qualité, ce qui peut entraver l'atteinte, par les élèves, des objectifs visés par le MELS. Nous avons pu conclure que si les questions n'étaient pas rédigées à partir de critères de qualité, notamment ceux proposés par Morissette, 1984, 1993; Mayer et Ouellet, 1991; CSMO-EAC, 2007 et Arsenault, 2001, les élèves risquent de ne pas répondre de façon adéquate aux critères d'évaluation imposés par le MELS et d'échouer au critère de contenu. Selon nos résultats de recherche, les principales raisons pour lesquelles une question peut être mal rédigée et, par conséquent, nuire à l'atteinte des objectifs d'évaluation du MELS sont les suivantes: le mauvais choix de vocabulaire, le manque de clarté du contenu de la question, l'absence de précision ou d'objectivité du libellé. De plus, nous avons pu constater que, selon la majorité des sujets, les thèmes basés sur des sentiments risquent de faire dévier les élèves vers un texte d'opinion, pouvant entraîner l'absence de la dimension critique de la dissertation. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Collégial, Épreuve uniforme de français, Questions, Critères de qualité.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Préfontaine, Clémence
Mots-clés ou Sujets: Enseignement collégial, Français (Langue), Épreuve uniforme de français, Question d'examen, Qualité
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 11 sept. 2009 18:34
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:10
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2230

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...