Déchloration réductrice du perchloroéthylène et du trichloroéthylène à l'aide d'un résidu industriel riche en magnétite incorporé à une émulsion « huile dans eau »

Bianchi, Antoine (2009). « Déchloration réductrice du perchloroéthylène et du trichloroéthylène à l'aide d'un résidu industriel riche en magnétite incorporé à une émulsion « huile dans eau » » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences de la Terre.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

L'ère industrielle nous a laissé, en héritage, des contaminations environnementales graves avec lesquelles il nous faut composer aujourd'hui. Les contaminations au perchloroéthylène (PCE) et au trichloroéthylène (TCE) en sont parmi les plus courantes et les plus problématiques. Les méthodes de rémédiation traditionnelles axées sur la décontamination ex situ sont inefficaces pour ce type de situation. Cependant, le domaine de la rémédiation in situ est en mesure de nous proposer des solutions concrètes et prometteuses. Étant récentes et encore au stade de développement, ces techniques environnementales sont appelées à évoluer. D'où ce projet de recherche. Ainsi, nous savons qu'il est possible de dégrader le PCE et le TCE en utilisant le processus de «déchloration réductrice». Il s'agit entre autres d'injecter un «donneur d'électrons» dans la zone contaminée pour en accélérer la dégradation in situ des contaminants à travers des processus biologiques et/ou abiotiques. Cette recherche s'articule autour de l'élaboration d'une émulsion capable d'accélérer le processus de «déchloration réductrice» du PCE et du TCE dans l'eau. Il s'agissait également de tester son efficacité sur de l'eau souterraine puisée à même un site contaminé au PCE dans la région de Montréal. L'expérience a été effectuée en laboratoire sur une période de six mois. Les analyses ont nécessité la mise au point d'une méthode analytique faisant appel à un chromatographe à phase gazeuse couplé à un «purge and trap». Elle a permis de mesurer les concentrations de PCE, de TCE et autres composés issus de leur dégradation dans l'eau. Les résultats ont démontré que l'émulsion que nous avons élaborée accélère grandement la dégradation du PCE et du TCE, et qu'elle pourrait constituer la base d'une méthode de rémédiation in situ appliquée à ce type de contaminations. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : PCE, TCE, Déchloration réductrice, Rémédiation in situ, Magnétite.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Jaouich, Alfred
Mots-clés ou Sujets: Tétrachloroéthylène, Déchloration, Magnétite
Unité d'appartenance: Faculté des sciences > Département des sciences de la Terre et de l'atmosphère
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 11 sept. 2009 14:41
Dernière modification: 16 juin 2015 20:15
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2253

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...