Perceptions locales de l'aménagement forestier durable dans trois régions de la forêt boréale

Berninger, Kati (2009). « Perceptions locales de l'aménagement forestier durable dans trois régions de la forêt boréale » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en sciences de l'environnement.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (7MB)

Résumé

Depuis les années 1990, l'étude de la perception du public sur les forêts et l'aménagement forestier fait l'objet d'un intérêt croissant qui se reflète par une attention accrue sur l'aménagement durable des forêts (ADF). Puisque l'ADF vise à intégrer les diverses valeurs écologiques, économiques et sociales, l'acceptabilité sociale devient un préalable essentiel à sa réalisation. Afin d'évaluer l'acceptabilité sociale, il est important d'avoir des informations sur les perceptions locales et leur distribution entre les groupes. Jusqu'à présent, il n'existe pas de théorie ou de modèle conceptuel qui explique les interactions entre la forêt, l'individu, incluant son milieu social et culturel, ainsi que la politique et l'aménagement forestier. Pour illustrer ces interactions, le concept de modèle culturel est introduit et utilisé pour créer un modèle conceptuel fournissant un cadre théorique permettant les comparaisons entre les régions. Ce modèle conceptuel facilite aussi le lien entre l'utilisation actuelle et historique des forêts et les perceptions. Le cadre théorique explique aussi la qualité non-statique des modèles culturels sur les forêts et décrit la façon dont ils sont changés ou renforcés par de nouvelles expériences forestières ou par le discours public. L'introduction d'informations additionnelles sur les forêts et leur aménagement devrait ainsi influencer les modèles culturels des gens et leurs perceptions des forêts. Basée sur le cadre théorique décrit au-dessus, cette dissertation a comme but de mieux comprendre l'effet des conditions locales et de l'introduction de nouvelles informations sur les perceptions reliées à l'ADF. La question des conditions locales est approchée en étudiant les valeurs forestières, les attitudes par rapport à l'aménagement forestier et les préférences des groupes d'intérêt provenant de trois régions boréales concernant l'ADF. Les régions étudiées diffèrent dans leur utilisation actuelle et historique des forêts. L'effet de l'introduction de nouvelles informations est étudié en mesurant les valeurs forestières, les attitudes face à l'aménagement forestier et les préférences touchant l'ADF avant et après la présentation des résultats de simulations illustrant les effets probables des scénarios alternatifs à long terme et à grande échelle. Les régions étudiées, le sud-est de la Finlande, le centre du Québec et le centre du Labrador, accordent, respectivement, une grande, moyenne et basse importance à la foresterie industrielle. L'importance de la foresterie industrielle est utilisée comme indice permettant de décrire le gradient de l'utilisation actuelle et historique dans les trois régions. Les participants à cette étude, 252 personnes au total, représentent des groupes environnementaux, des utilisateurs des produits forestiers non ligneux, des groupes autochtones, des propriétaires de forêts privées et des professionnels forestiers des trois régions étudiées. Les résultats démontrent des variations dans la priorité accordée aux composantes environnementales et économiques menant à la durabilité ainsi qu'à quelques attributs de l'ADF en fonction de l'importance de la foresterie industrielle. Le résultat le plus intéressant montre que les différences entre les groupes s'accentuent pour plusieurs aspects lorsque l'importance de la foresterie industrielle augmente. Les tendances observées reflètent, entre autres, l'influence de l'utilisation actuelle et historique des forêts sur les perceptions face à l'aménagement durable des forêts. Des différences ainsi que des similarités ont été détectées entre les groupes d'intérêt entre les régions et au sein même des régions. Les différences les plus grandes entre les régions se trouveraient dans les perceptions des professionnels forestiers. Par contre, les environnementalistes ont des perceptions relativement similaires dans les trois régions. Les perceptions des groupes d'intérêt devraient être influencées par les conditions locales, incluant l'utilisation caractéristique de la forêt, ainsi que par des questions partagées par les groupes similaires des différentes régions, comme l'agenda global des environnementalistes, l'éducation technique des professionnels forestiers ou l'expérience des chasseurs dans la forêt. Après avoir montré aux participants les résultats des simulations forestières à long terme et à grande échelle, nous observons aussi quelques changements significatifs au niveau des valeurs et des attitudes, mais aucun changement des préférences. Le changement le plus commun est la formation des opinions. Les participants ont aussi signalé qu'ils ont appris durant la présentation. Autant les professionnels forestiers que les autres utilisateurs des forêts ont fait des apprentissages, mais à des niveaux différents. Cette observation reflète des différences qualitatives entre les connaissances techniques et les connaissances locales. Le fait qu'il n'y a pas de changements significatifs des préférences peut être expliqué par le contexte de balancement des divers attributs sous-jacent aux expériences de choix. Il est aussi possible que les préférences soient plus stables que les valeurs et les attitudes. Quelques groupes d'intérêt étudiés ont signalé qu'ils préfèrent le changement de régime forestier. Des perceptions conflictuelles entre groupes ont aussi été détectées spécialement dans la région de grande importance de la foresterie industrielle, le sud-est de la Finlande. Des opinions conflictuelles peuvent possiblement être réconciliées par l'utilisation d'approches innovatrices comme le commerce des valeurs de conservation ou l'approche de zonage TRIADE. La présentation des résultats de simulations illustrant les effets des scénarios alternatifs à long terme et à grande échelle est une manière efficace pour améliorer la compréhension entre les professionnels forestiers et les autres utilisateurs des forêts. La communication répétée des résultats de simulations et l'opportunité de les commenter et de discuter durant le processus de modélisation améliore la qualité des modèles développés ainsi que la profondeur de la compréhension des participants. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Aménagement forestier durable, Aspects sociaux de la foresterie, Interactions nature-homme, Modèles culturels, Attitude, Valeur, Préférence, Comparaison régional, Mesure de changement, Changement de préférence, Simulations forestiers.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse: Kneeshaw, Daniel
Mots-clés ou Sujets: Foresterie durable, Forêt boréale, Aménagement forestier, Développement durable, Aspect social, Modèle culturel, Relation homme-nature
Unité d'appartenance: Instituts > Institut des sciences de l'environnement (ISE)
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 sept. 2009 13:30
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:10
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2284

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...