L'intention de démarrer une entreprise parmi les étudiants(es) en ingénierie et en gestion libanais

Raad, Michel (2009). « L'intention de démarrer une entreprise parmi les étudiants(es) en ingénierie et en gestion libanais » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en administration des affaires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (6MB)

Résumé

L'esprit d'entreprenariat est le catalyseur de l'économie libanaise. Il est connu que le Libanais est né « entrepreneur ». Nous tenterons, à travers notre recherche, de trouver les éléments qui animent toute intention de démarrer une entreprise au Liban, et plus particulièrement chez les étudiants(es) en ingénierie et en gestion. En outre, cette recherche identifie aussi les attributs communs chez ces étudiants(es), et essaye de trouver quels sont les facteurs qui puissent entraver ou encourager un comportement entrepreneurial. Particulièrement, notre travail décèle le niveau de l'intention entrepreneuriale, s'il varie entre les hommes et les femmes, les étudiants en ingénierie et les étudiants en gestion, et à travers les différentes universités. Cette étude nous a permis de déterminer un grand nombre de variables au niveau individuel, organisationnel et environnemental qui ont le potentiel de formuler une intention à s'engager dans les affaires. En conséquence, nous avons élaboré nos hypothèses et construit notre cadre conceptuel. Pour cela, 315 étudiants(es) en ingénierie et en gestion de deux universités différentes ont été sélectionnés. Les résultats ont montré que cinq variables individuelles et une quant à l'organisation, ont caractérisé notre modèle final: l'Attitude d'Innovation, le Comportement de Type A, le Pouvoir, l'Accomplissement, le Sexe et le Soutien Familial. Par contre, les paramètres liés à l'environnement ne semblent pas peser dans la balance pour un étudiant au cours d'un processus décisif pour s'engager ou ne pas s'engager dans les affaires au futur. En fait, les entraves les plus importantes sont l'indisponibilité de fonds et les risques liés au pays, ainsi que les facteurs motivant, dont la rentabilité et le développement personnel. Les étudiants(es) en ingénierie et en gestion ont montré un empressement important à s'aventurer, à entreprendre, mais ceux en ingénierie, à la différence des autres, pensent ne pas être assez préparés par les programmes d'études universitaires. Cependant, les hommes sont davantage reconnus que les femmes en tant qu'initiateurs en affaires. À la fin, nous avons mentionné quelques limites concernant notre étude, et des suggestions pour une future recherche.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés: Affaires, Création d'entreprise, Entrepreneuriat, Entrepreneur, Motivation, Liban
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 sept. 2009 13:21
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:10
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2295

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...