UQAM - Université du Québec à Montréal
Archive de publications électroniques
UQAM ›  Archive de publications électroniques ›  Analyse de la capacité de segmentation morphologique des mots dérivés par des élèves d'immersion française du primaire

Analyse de la capacité de segmentation morphologique des mots dérivés par des élèves d'immersion française du primaire

Sabourin, Chantal (2009). « Analyse de la capacité de segmentation morphologique des mots dérivés par des élèves d'immersion française du primaire » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :

[img]
Prévisualisation
PDF
5Mb

Résumé

La présente étude a pour objectif de vérifier le développement des connaissances morphologiques des élèves de 2e, 4e et 6e en immersion française en Ontario. Nous nous sommes concentrés sur la morphologie dérivationnelle avec un deuxième axe d'étude visant l'exploitation de la notion de congénèrité par ces apprenants, étant donné le partage lexical entre le français et l'anglais. Nous avons fait passer à 196 enfants apprenant le français langue seconde (anglophones en programme d'immersion) et parlant le français comme langue première (franco-ontariens en programme francophone) de trois écoles deux tests de segmentation morphologique visant à étudier les capacités des enfants à manipuler un premier aspect de la compétence morphologique: l'aspect relationnel. De plus, une tâche de lecture et une tâche de vocabulaire ont servi à dresser un portrait plus large des compétences des élèves et ainsi qu'à établir des corrélations entre ces dernières et les compétences morphologiques. Une cinquième tâche de connaissance des bases a été utilisée en tant que contrôle, vue la nature non standardisée de nos outils de mesure. Nos résultats révèlent que les élèves en immersion, malgré des scores significativement inférieurs aux francophones sur le plan global, réussissent mieux à identifié les suffixes dans une situation de non mot, et ce, surtout pour des morphèmes identiques entre le français et leur langue première, l'anglais. L'importance de mieux cerner les forces et les faiblesses en morphologie chez les apprenants de Iangue seconde, en particulier chez les élèves d'immersion, prend tout son sens lorsqu'on considère que l'habileté à reconnaître et à tirer parti de la structure morphologique des mots facilite la compréhension de la langue et, plus particulièrement, le développement du vocabulaire et de la lecture.

Type de document : Mémoire accepté
Directeur de thèse : Labelle, Marie
État du document : Non publié
Informations complémentaires : Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés : Élève du primaire, Immersion, Français (Langue), Morphologie (Linguistique), Mot
Unité d'appartenance : Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Code ID : 2332
Déposé par : RB Service des bibliothèques
Déposé le : 29 sept. 2009 08:23
Dernière modification : 08 déc. 2010 10:40

Modifier les métadonnées de ce document.

Voir les statistiques sur cinq ans...