L'autre voix de l'expérience politique : éléments de réflexion autour du paradoxe politique

Bourdages, Jade (2009). « L'autre voix de l'expérience politique : éléments de réflexion autour du paradoxe politique » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

La réflexion développée ici s'inscrit dans une entreprise d'approfondissement de la compréhension générale que nous avons aujourd'hui du politique. Or, le politique échappe au langage du savoir, il nous échappe à nous-mêmes et pourtant, il est l'entretien que nous sommes nous indique la tradition philosophique, du moins celle à laquelle nous demeurerons ici attachés. C'est à penser et repenser ce paradoxe que s'applique le présent essai théorique dont la visée est principalement exploratoire. À travers celui-ci, nous tenterons de faire entendre la voix du non synthétisable, la voix parfois silencieuse, balbutiante et éparse de cette expérience qui vient signifier, sur le plan du problème politique, son excès de significations sur les circonstances. À travers cet essai qui suppose trois moments, nous ne chercherons pas à dégager une « pragmatique » de l'expérience politique. encore moins une définition formelle du politique, mais plutôt d'aborder la première comme l'objet problématique qui serait pour nous à comprendre pour éventuellement saisir la texture manifeste de ce dernier. L'expérience y sera alors prégnante, mais aussi délicate à manier tant elle se présente comme riche de surprises et d'une esthétique foisonnante. En effet, suivie à la trace, il semble bien que celle-ci soit non seulement une entrée dans le problème du politique, mais à plus forte raison une voie latérale d'accès et de compréhension de celui qui n'est pas directement observable. Si le politique se laisse docilement et parfois intégralement annexer à toutes sortes de déterminismes, nul doute que son expérience, elle, nous révèle la teneur des apories. Le latéral ne sera donc pas ici considéré comme le secondaire ou l'accessoire, mais bien comme ce qui réveille le « plein », c'est-à-dire ce qui donne à voir et surtout à entendre ce qui est manifestement là sans pourtant être tout actuel sous le regard. Telle sera l'hypothèse générale que nous explorerons par degré dans cette aventure. Dans l'ensemble, il s'agira donc de faire entendre à travers chaque pas de l'expérience d'écriture et de la tâche de savoir, cette autre voix de l'expérience politique. Cette voix qui, se manifestant dans le courant du monde, vient signifier la différence entre le dire et le Dit, l'histoire se faisant et l'histoire faite, la vérité et la violence que soulève chaque fois l'épreuve du politique, cette rencontre qui n 'a jamais lieu. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Le politique, Philosophie, Expérience, le Dire et le Dit, Vérité et Violence, Paradoxe, Langage, Voix, Justice.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Olivier, Lawrence
Mots-clés ou Sujets: Expérience, Paradoxe, Philosophie politique, Politique
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 oct. 2009 11:54
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:11
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2347

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...