Sécurité et développement dans la politique de coopération internationale : une approche biopolitique : le cas du Canada en Haïti (1994-2008)

Deschambault, Joëlle (2009). « Sécurité et développement dans la politique de coopération internationale : une approche biopolitique : le cas du Canada en Haïti (1994-2008) » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Ce mémoire questionne l'intégration croissante de l'aide au développement international au sein du paradigme sécuritaire de la gouvernance mondiale. Ce paradigme est en formation depuis la fin de la guerre froide et se consolide suite aux évènements du 11 septembre 2001. Le domaine de la coopération internationale se voit graduellement intégré au sein des préoccupations sécuritaires, ce qui a comme conséquence d'en transformer considérablement les modalités et la finalité et d'influer sur les relations de pouvoir entre le Nord et le Sud. Ce mémoire tente premièrement de démontrer que ce nouveau paradigme sécuritaire se base sur les concepts de la sécurité humaine et de l'État fragile et que l'articulation entre ces deux concepts permet l'exercice d'une gouvernementalité biopolitique dans les relations de coopération internationale. Lorsque l'aide au développement est utilisée par les bailleurs de fonds au sein de leurs stratégies de sécurité comme un instrument favorisant la stabilisation des États « fragiles» et la régulation de leurs populations, elle prend alors les contours d'une technologie biopolitique. Cette affirmation est ensuite mise à l'épreuve grâce à l'analyse de la politique de coopération du Canada en Haïti, la rationalisation et l'opérationnalisation de son aide au développement sur une période de 15 ans débutant en 1994. Cet examen a permis de déterminer que l'intervention multidimensionnelle dans les États fragiles à travers laquelle l'APD est appelée à jouer un rôle important repose en fait sur une multiplicité d'objectifs. Cependant, plusieurs d'entre eux répondent effectivement à des préoccupations sécuritaires exprimées par les États interventionnistes, dont fait partie le Canada et témoignent d'un glissement sécuritaire dans le discours et la pratique de la coopération. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Coopération internationale, Développement, Sécurité, Biopolitique, Sécurité humaine, État fragile, Canada, Haïti.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Thede, Nancy
Mots-clés ou Sujets: 1990-1999, 2000-2009, Aide au développement, Biopolitique, Coopération internationale, État défaillant, Politique étrangère, Sécurité, Sécurité publique, Canada, Haïti (République)
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 30 oct. 2009 15:35
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:11
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2381

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...