Les représentations sociales des musulmans chez un groupe d'employeurs

Cadotte-Dionne, Marie (2009). « Les représentations sociales des musulmans chez un groupe d'employeurs » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

Plusieurs indicateurs dont le taux de chômage excessivement élevé révèlent que les communautés musulmanes du Québec font l'objet de traitements inégalitaires sur le marché de l'emploi. Un cadre juridique est mis sur pied afin d'améliorer l'intégration socioéconomique des personnes susceptibles d'être discriminées en emploi qui se traduit, notamment, par des lois de discrimination positive imposées à certaines entreprises et instances gouvernementales. Or, plusieurs petites et moyennes entreprises privées sont laissées à elles-mêmes quant à leurs critères d'embauche. Cette étude propose de cibler les employeurs de ces entreprises pour tenter de saisir si les représentations sociales qu'ils ont de la religion musulmane peuvent jouer ou non un rôle dans l'embauche d'un candidat. L'hypothèse de recherche émise suppose que les représentations sociales des musulmans chez les employeurs pourraient être une cause de la discrimination à l'emploi chez les communautés musulmanes. Par le biais de questionnaires distribués et d'entrevues effectuées auprès de ces employeurs, cette étude tente de définir le contenu de ces représentations sociales. Ainsi, plusieurs sous-thèmes (les polémiques sur les accommodements raisonnables, l'opposition de valeurs, des modes et des comportements, l'image projetée à la clientèle, etc.) sont abordés afin de saisir les rôles de ces indicateurs dans les représentations sociales qu'ont les employeurs interrogés. Ces données sont ensuite complétées avec des témoignages recueillis à l'aide d'entrevues effectuées avec les centres d'emploi et une ancienne employée d'une agence de placement. Les résultats sont assez nuancés puisque, même s'il est vrai que la religion musulmane du candidat joue un rôle négatif dans le processus d'embauche, les employeurs affichent une volonté de ne pas discriminer tous les musulmans uniquement à cause de leur confession religieuse. Certains désignent plutôt des éléments spécifiques en lien avec la religion du candidat ou font part de leur préférence à engager un candidat d'origine canadienne-français sous prétexte de préserver leur clientèle ou encore la qualité de vie de l'entreprise. D'autres voient plutôt dans l'embauche d'un candidat d'une autre confession une opportunité de diversifier leur clientèle. Le contenu des représentations sociales des employeurs est repris thème par thème et nous pouvons constater en détail les éléments qui sont susceptibles ou non d'intervenir dans le processus d'embauche, selon la taille de l'entreprise, l'origine ethnique et religieuse de l'employeur et la clientèle desservie par l'entreprise. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Musulmans, Employeurs, Discrimination, Représentations sociales.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Antonius, Rachad
Mots-clés ou Sujets: Comportement de l'employeur, Discrimination dans l'emploi, Insertion professionnelle, Islam, Musulman, Représentation sociale, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 nov. 2009 18:18
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:11
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2404

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...