Le sentiment d'efficacité d'enseignantes du primaire dans la prise en charge de l'enseignement des sciences et des technologies

Théoret, Maude (2009). « Le sentiment d'efficacité d'enseignantes du primaire dans la prise en charge de l'enseignement des sciences et des technologies » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en éducation.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Actuellement, les sciences et les technologies figurent parmi les différents piliers qui soutiennent les pays industrialisés. Afin de préparer les jeunes à jouer un rôle actif au sein de la société et de les amener à poser un regard critique sur les enjeux contemporains, il apparaît essentiel d'intéresser ceux-ci aux sciences et aux technologies et de les amener à développer des connaissances scientifiques de base. Pour y arriver, l'école occupe une position privilégiée de par son caractère obligatoire. En effet, l'école est un moyen de rejoindre tous les jeunes âgés entre six et seize ans et constitue, par le fait même, une porte d'entrée idéale pour l'éducation scientifique. Ainsi, il semble important de s'intéresser à la façon dont cette responsabilité est assumée par les enseignantes du Québec. La présente étude s'intéresse à l'enseignement des sciences et des technologies au Québec et se penche, plus spécifiquement, sur le malaise présent chez les enseignantes du primaire; malaise cité par plusieurs chercheurs au cours des dernières années (Conseil supérieur de l'éducation 1982 et 1990; Goupil et Doré, 2002 ; Acfas, 2000 ; Clark, 2003). Par cette recherche, nous souhaitons mieux comprendre la relation existant entre l'enseignante et la tâche dans le contexte particulier de l'enseignement des sciences et des technologies au primaire. Pour ce faire, nous empruntons l'avenue conceptuelle du sentiment d'efficacité. Le sentiment d'efficacité, dans le cadre particulier de l'enseignement des sciences et des technologies, se définit comme la confiance qu'une enseignante a en sa capacité à enseigner efficacement les sciences et les technologies et en la capacité des élèves à apprendre ces disciplines en dépit des contraintes extérieures (Riggs et Enochs, 1990). Ce concept a été peu utilisé pour étudier la situation québécoise de l'enseignement des sciences et des technologies. Cette réalité a donc justifié une revue exhaustive des différentes études qui ont été menées autour de ce concept. L'étude conduite ici est de type exploratoire et interprétatif et s'est faite en deux temps. Dans un premier temps, un questionnaire quantitatif de type échelle Likert a été administré à une quarantaine d'enseignantes. Cette première étape nous a permis de quantifier et de catégoriser le sentiment d'efficacité des participantes afin de cibler celles qui allaient être invitées à prendre part à la suite de l'étude. Dans un deuxième temps, les enseignantes ainsi choisies ont participé à une entrevue semi-dirigée pour nous permettre d'approfondir notre compréhension de la réalité de l'enseignement des sciences et des technologies au Québec et, plus particulièrement, de la relation didactique existant entre l'enseignante et la tâche de l'enseignement des sciences et des technologies. Les propos tenus par les enseignantes nous ont permis de mieux cerner le malaise qui est présent chez certaines d'entre-elles. L'interprétation des résultats nous a également permis d'esquisser quelques parallèles entre le sentiment d'efficacité des participantes et d'autres facteurs tels que la formation scientifique reçue à l'université, le temps alloué à l'enseignement des sciences, la créativité pédagogique des enseignantes et les émotions vécues lors de l'enseignement des disciplines scientifiques et techniques. L'étude des propos tenus lors des entrevues fournit aussi certaines informations sur la façon dont le programme de formation est intégré dans les salles de classe du Québec et permet de dégager différents besoins soulevés par les enseignantes. Enfin, il convient de rappeler que la nature exploratoire de l'étude donne une compréhension préliminaire de la situation de l'enseignement des sciences et des technologies et que des investigations supplémentaires sont nécessaires. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Sentiment d'efficacité, Enseignement primaire, Sciences et technologies, Relation didactique.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Metioui, Abdeljalil
Mots-clés ou Sujets: Institutrice (Enseignement primaire), Efficacité, Qualité de l'enseignement, Confiance, Enseignement des sciences, Technologie, Enseignement primaire, Didactique, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences de l'éducation
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 02 févr. 2010 19:12
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:12
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2538

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...