Le paranormal dans la culture québécoise contemporaine : entre marginalité et vraisemblance

Bissonnette, Mélissa (2009). « Le paranormal dans la culture québécoise contemporaine : entre marginalité et vraisemblance » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Cette recherche s'intéresse à la croyance aux phénomènes paranormaux dans la société québécoise contemporaine, et ce chez des personnes n'appartenant pas à des sociétés secrètes basées sur des croyances en des phénomènes inexpliqués. Les phénomènes considérés sont les perceptions extrasensorielles (télépathie, clairvoyance, précognition), les phénomènes liés au concept de survie après la mort (communication avec les défunts, maisons hantées, etc.) et la psychokinésie. L'objectif central du mémoire est de mettre de l'avant une typologie du croire qui s'articule d'après les raisons que les individus ont d'y accorder leur adhésion. Le projet consiste à vérifier les modalités du croire liées au paranormal, à identifier les sources d'autorité qui supportent cette croyance chez un individu et à voir l'impact d'un sentiment de partage présumé dans l'émergence de cette croyance. Cette étude de type qualitative repose sur 10 entrevues réalisées auprès d'individus majoritairement de sexe féminin, âgés entre 18 et 51 ans. Nos hypothèses sont les suivantes: a) les nouveaux paradigmes issus de la mouvance Nouvel-Âge ont permis de penser le rapport au corps, à l'esprit et aux potentialités de ceux-ci de manière différente, faisant émerger, entre autres, la croyance aux phénomènes paranormaux et b) la vraisemblance s'appuie sur une médiatisation qui accentue le caractère « prouvé ou partagé » de ces croyances dites « hors normes ». Les conclusions montrent que cette croyance s'explique d'après une rationalisation biologique/génétique c'est-à-dire comme émergeant d'une capacité inexploitée de l'être relative aux phénomènes de perceptions extrasensorielles et la psychokinésie, mais qu'une rationalisation spirituelle (émergeant de l'extérieur de l'être) est mise de l'avant concernant les phénomènes de survie après la mort. Ces rationalisations justifiant la croyance s'accompagnent de facteurs comportementaux et culturels qui ont également une incidence sur la croyance. De plus, la croyance en ces manifestations inexpliquées s'appuie sur deux types de sources d'autorité, d'abord les plus importantes soit les sources directes (le vécu et le partage avec l'entourage) et finalement indirectes (le traitement de ces phénomènes dans les médias, surtout dans les programmes télévisés). ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Paranormal, Phénomènes paranormaux, Croyance, Médias, Québec (province).

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Milot, Micheline
Mots-clés ou Sujets: Croyance, Culture québécoise, Phénomène paranormal, Société contemporaine, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 09 mars 2010 14:57
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:12
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2620

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...