Dynamique fluvio-glacielle : étude de cas d'une fosse-à-frasil, Rivière Mitis, Bas-Saint-Laurent

Allard, Geneviève (2010). « Dynamique fluvio-glacielle : étude de cas d'une fosse-à-frasil, Rivière Mitis, Bas-Saint-Laurent » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en géographie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

II se forme du frasil dans près de 60 % des grands bassins de l'hémisphère nord, pour des périodes variant de quelques jours à plusieurs mois. Le frasil et les glaces qu'il produit, endommagent les infrastructures submergées, menacent la sécurité civile et modifient considérablement la morphologie des rivières. Les interrelations que partage la dynamique glacielle avec la géomorphologie fluviale et le transport des sédiments sont encore mal comprises, entre autres parce qu'elles s'insèrent dans un champ d'études dépourvu de cadre d'analyse. Ce mémoire s'intéresse à l'étude des liens entre la dynamique du frasil et la géomorphologie fluviale. II s'organise autour de deux chapitres-articles. Le premier article propose un modèle conceptuel d'intégration des dynamiques glacielle et fluviale. La « trinité » conceptuelle de Leeder s'impose comme cadre structurel, car elle illustre efficacement les interactions entre les composantes de la dynamique fluviale. Une « trinité » analogue a été développée pour la dynamique glacielle. Le modèle proposé contient six composantes dépendantes et leurs interrelations. Ce modèle est un premier outil d'analyse pour comprendre la complexité des dynamiques physiques sous-jacentes aux rivières froides. Le second article s'intéresse à la chronologie des ajustements morphologiques d'une fosse à frasil selon l'accumulation de frasil sous couvert de glace et le degré d'obstruction du chenal par cette accumulation. Les fosses à frasil présentent une morphologie « anormalement profonde » résultant d'interrelations non documentées entre la dynamique glacielle et la dynamique fluviale. La fosse à l'étude est située à 14.1 km de l'embouchure de la rivière Mitis, Bas-Saint-Laurent. Les objectifs spécifiques de l'étude sont de trois ordres: documenter les processus qui mènent à l'accumulation de frasil; cartographier l'évolution mensuelle du couvert de glace, de l'accumulation sous-glacielle de frasil et l'évolution du lit; documenter en continu la déformation du lit au cours de l'hiver. Les premières observations de frasil dans le système fluvial de la rivière Mitis sont associées à une température de l'eau de 0.8 °C, à un abaissement de la température atmosphérique et à d'importantes précipitations neigeuses. L'étude identifie une relation étroite entre la progression du couvert de glace et le gradient de pente du chenal. À l'échelle de la fosse-à-frasil, l'analyse des levés géophysiques et manuels dévoile une géométrie hydraulique sous-glacielle modelée par d'épaisses accumulations de frasil aux formes irrégulières qui occupent jusqu'à 70 % de la section transversale et atteignent une épaisseur de 6.25 mètres. Un système de bornes autonome munies d'accéléromètres, enregistrant la temporalité et la spatialité des déformations du lit, a été développé. L'utilisation de ces bornes sédimentaires dynamiques (DBR), révèle une relation claire entre la déformation du lit et la progression du couvert de glace sur la fosse-à-frasil. Dans les cours d'eau de taille moyenne, l'accumulation suspendue de frasil constitue une composante morphologique imposante qui dépasse le qualificatif de simple accumulation ponctuelle de glace.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés ou Sujets: Dynamique des fluides, Frasil, Géomorphologie fluviale, Rivière Mitis (Québec)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de géographie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 09 mars 2010 14:43
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:12
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2636

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...