Le processus des innovations du travail à l'Agence des services frontaliers du Canada

Desjardins, Sylvie (2009). « Le processus des innovations du travail à l'Agence des services frontaliers du Canada » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en administration des affaires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

L'objectif de ce mémoire est d'observer les phases constituant le processus d'innovation à l'ASFC de même que les arrangements pris entre les divers acteurs hétérogènes. Pour réaliser cette recherche, il faut tout d'abord connaître les principales innovations du travail présentes et par la suite, identifier et analyser les conditions d'émergence ainsi que les facteurs favorables à leur diffusion. Ce mémoire se veut une contribution à l'amélioration des connaissances en matière d'innovation organisationnelle dans un organisme fédéral en tenant compte des aspects en lien avec l'organisation et les relations du travail. L'étude de cas est la méthode la plus appropriée pour ce projet de recherche. Nous avons sélectionné l'ASFC comme terrain de recherche puis procédé à des entrevues individuelles auprès des gestionnaires et de focus group auprès des employés. Par la suite, il y a eu un questionnaire envoyé par le biais d'Intranet à tous les membres de l'organisation situés dans la région métropolitaine. D'après les résultats obtenus, nous constatons que le processus d'innovation est complexe et dépend de multiples facteurs tels que le secteur dans lequel l'organisation évolue, le mode organisationnel présent, les intérêts de chacune des parties impliquées de même que les approches privilégiées afin d'en arriver aux objectifs établis. L'absence d'un plan clair et complet pour l'ensemble des organismes à l'intérieur de l'Agence des services frontaliers du Canada ainsi que la structure et le manque de ressources ont une incidence négative sur l'adoption des innovations en milieu de travail. D'un autre côté, l'adoption des différents outiIs afin que l'appareil étatique puisse s'adapter aux pressions externes est perçue de façon positive, un motif valable à l'établissement de nouveaux rapports entre les gestionnaires, les employés et les syndicats. Ces résultats indiquent que les gestionnaires ont la responsabilité d'implanter dans chacun de leur milieu de travail, les nouveaux programmes élaborés par la centrale, situé à Ottawa, avec les ressources qu'ils possèdent. Pour les fonctionnaires situés à la base de l'organisation, ces changements sont partie intégrante de leur travail. Néanmoins, l'introduction de nouveaux outils de travail les affecte dans leur qualité de vie au travail dû au manque de ressources. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Processus d'innovation, Organisation du travail, Administration publique, Relations du travail, Conditions d'émergence et diffusion des innovations.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Harrisson, Denis
Mots-clés ou Sujets: Agence des services frontaliers du Canada, Administration publique, Changement organisationnel, Diffusion de la technologie, Innovation, Organisation du travail, Organisme gouvernemental, Relations de travail
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 08 mars 2010 19:29
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:12
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2672

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...