Étude exploratoire des contextes d'accès à la parentalité et des facteurs contribuant à l'intégration identitaire chez les pères gais

L'Archevêque, Alexandre (2009). « Étude exploratoire des contextes d'accès à la parentalité et des facteurs contribuant à l'intégration identitaire chez les pères gais » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Le premier article de cette thèse consiste en une exploration descriptive des divers contextes de parentalité chez les pères gais. Quatre types de projets sont présentés et comparés: pères gais ayant eu leur(s) enfant(s) dans le contexte d'un couple hétérosexuel et ayant divulgué leur orientation sexuelle à leur(s) enfantes); pères gais ayant eu leur(s) enfante(s) dans le contexte d'un couple hétérosexuel et n'ayant pas divulgué leur orientation sexuelle à leur enfant; pères gais ayant développé une identité homosexuelle avant d'entreprendre un projet en coparentalité avec une femme lesbienne; pères gais ayant développé une identité homosexuelle avant d'adopter un enfant ou d'être responsable d'une famille d'accueil. Les comparaisons portent sur des variables reliées à l'identité homosexuelle, des variables conjugales et parentales et le degré d'intégration des identités homosexuelle et paternelle. Des comparaisons ont été effectuées sur des variables conjugales et parentales, des variables reliées à l'identité homosexuelle, et le degré d'intégration des identités homosexuelle et paternelle. Les pères HND se distinguent des autres groupes sur plusieurs variables. Ils sont moins scolarisés et leurs revenus sont moins élevés que ceux des pères des trois autres groupes. De plus, les pères HND ont divulgué leur orientation sexuelle à moins de personnes de leur entourage social et ils ont un degré de malaise lié à l'homosexualité plus élevé que celui des pères des trois autres groupes. Finalement, la majorité des pères HND perçoivent leurs identités homosexuelle et paternelle comme non intégrées, alors que la majorité des pères des trois autres groupes perçoivent leurs identités homosexuelle et paternelle comme intégrées. Les résultats sont discutés en regard du rôle potentiel de variables liées à l'appartenance à des groupes socio-économiques distincts dans l'intégration des identités. Cet article a été publié dans Diversité sexuelle et constructions de genre. Le deuxième article de cette thèse vise à identifier des facteurs susceptibles de faciliter ou de nuire à l'intégration des identités homosexuelle et paternelle. Nos hypothèses examinent la contribution de facteurs spécifiques à l'acceptation de l'identité homosexuelle et de l'acceptation de l'identité paternelle à la variabilité de l'intégration de ces deux identités chez les pères gais. Nous terminons avec l'examen de la contribution des caractéristiques individuelles et sociales à l'intégration identitaire des pères gais. Nos résultats montrent que, comparés aux pères ayant des identités non intégrées, les pères ayant des identités intégrées présentent des degrés moins élevés de honte à l'égard de l'homosexualité. Ils sont proportionnellement plus nombreux à avoir divulgué leur orientation sexuelle à leur enfant et à avoir participé à un projet Gaybyboom. De plus, les pères ayant des identités intégrées rapportent des degrés plus élevés de compétence dans les tâches parentales et des degrés moins élevés de chaleur dans la relation avec leur enfant. Les pères ayant des identités intégrées rapportent également des degrés plus élevés d'adaptation psychologique et sont proportionnellement plus nombreux à cohabiter avec un conjoint. Finalement, ils rapportent davantage de soutien de la part de leur famille et de leurs amis. Une fois combinées, cinq de ces variables permettent de prédire la variabilité de l'intégration identitaire: la honte à l'égard de l'homosexualité, l'absence de divulgation à l'enfant, le fait d'avoir participé à un projet Gaybyboom, la compétence perçue dans les tâches parentales et la chaleur dans la relation avec l'enfant. La présente étude suggère que les pères gais sont confrontés à différents types de préjugés qui peuvent nuire à l'intégration de leurs identités homosexuelle et paternelle. Ces préjugés et leurs effets potentiels constituent des pistes d'intervention pour les intervenants en santé mentale qui oeuvrent auprès des pères gais. Cet article a été soumis pour publication à la Revue Canadienne des Sciences du Comportement. Les résultats de nos deux séries d'analyses sont intégrés dans une discussion générale qui clôt cette exigence doctorale. La contribution et les limites de l'étude sont discutées, et des pistes de recherche future sont proposées. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Homosexualité, Paternité, Père gai, Projet parental, Identité, Intégration identitaire, Hétérosexisme, Sexisme, Machisme, Homophobie intériorisée, Implication paternelle.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur.
Directeur de thèse:
TypeContributeurCourriel
Directeur de thèse Julien, Daniellejulien.danielle@uqam.ca
Mots-clés: Famille homoparentale, Homophobie, Homosexualité masculine, Identité (Psychologie), Machisme, Paternité, Père, Orientation sexuelle, Sexisme
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 01 avr. 2010 13:47
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:13
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2732

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...