Les intellectuels, l'État et la résurgence du nationalisme en Chine populaire (1989-1999)

Brassard, Jean-Philippe (2010). « Les intellectuels, l'État et la résurgence du nationalisme en Chine populaire (1989-1999) » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en science politique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Nous examinons, dans ce mémoire, les discours sur la nation et le nationalisme chez les intellectuels au cours des années 1990 en République populaire de Chine en les mettant en relation avec le discours nationaliste officiel. L'objectif principal de cet essai critique est de réévaluer la validité de deux interprétations contradictoires puisées dans la littérature sur la « résurgence du nationalisme » en Chine dans la période qui nous intéresse: l'une attribuant à l'État toute manifestation de nationalisme durant cette période et l'autre, postulant de l'existence d'un mouvement nationaliste indépendant du contrôle de l'État qui, non seulement constitue un défi au monopole discursif de ce dernier sur la question de la nation, mais place également le gouvernement central dans une position délicate dans l'élaboration de sa politique étrangère. En procédant à une telle analyse, nous cherchons à démontrer que, comme au début du XXe siècle, l'apparente saillance du nationalisme en Chine au cours des années 1990, tant dans les milieux officiels que dans les cercles intellectuels, est d'abord et avant tout une réaction à une crise d'autorité de l'État. En réponse à cette crise d'autorité, les appels à la nation ont principalement pour fonction de légitimer des ordres du jour politiques et économiques de nature et d'envergure variables. Cette analyse montrera également que les conceptions de la nation ainsi que les objectifs politiques, économiques et culturels contenus dans les différents discours nationalistes articulés par les intellectuels transcendent la frontière conceptuelle entre ce qui est officiel et ce qui ne l'est pas, ce qui explique sans doute en partie l'existence d'interprétations contradictoires de cette « résurgence du nationalisme ». Ce mémoire est divisé en trois chapitres. Le premier tente de situer notre objet d'étude dans le champ théorique sur la nation et le nationalisme. Le second trace la formation des discours nationalistes chinois de 1895 à 1976. Enfin, le troisième chapitre contient une description du contenu du discours nationaliste officiel depuis le début des années 1990 et une analyse des différents discours des intellectuels identifiés dans la littérature secondaire, en rapport avec le discours officiel et leur contexte d'énonciation. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Nation, Nationalisme, République populaire de Chine, Relations État-société, Intellectuels, Autoritarisme.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Gagnon, Alain-G.
Mots-clés ou Sujets: 1989, 1990-1999, Discours politique, Intelligentsia, Nation, Nationalisme, Relation avec l'État, Chine
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de science politique
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 mai 2010 15:26
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:13
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2859

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...