Reconnaissance des faux-amis en relation à la taille du vocabulaire et en réponse à un feedback : une étude en salle de classe secondaire

Bergeron, Natacha (2006). « Reconnaissance des faux-amis en relation à la taille du vocabulaire et en réponse à un feedback : une étude en salle de classe secondaire » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (1MB)

Résumé

La présente étude a été effectuée à l'aide de 104 apprenants d'une école secondaire privée de la rive-nord de Montréal ayant tous le français comme L1 et l'anglais comme L2 et qui ont eu leur sensibilisation mise à l'épreuve à savoir s'ils sauraient faire la distinction entre un congénère (un transfert positif de leur L1) et un faux-amis (FA, un transfert négatif de leur L2). Le but de l'étude était de savoir si une telle sensibilisation pourrait être enseignée ou si une connaissance plus approfondie du vocabulaire aiderait un apprenant à être plus réceptif à la question des faux-amis et congénères. Afin d'avoir une base de comparaison entre les apprenants, un examen de la taille du vocabulaire, le Vocabulary Levels Test (VLT) a été utilisé ainsi qu'un examen de reconnaissance de FA. Le VLT permet d'évaluer la quantité de vocabulaire passif selon divers niveaux de fréquence. De plus, une production écrite de chaque participant a permis de tracer un autre profil lexical. Ces résultats ont démontré une grande différentiation entre le vocabulaire passif, mais non à l'actif: tous les participants ont un vocabulaire actif comparable, et ce, peu importe leur degré de vocabulaire passif. De plus, ils utilisent un pourcentage de congénères comparable à un échantillon d'un texte littéraire anglophone. La trouvaille principale de l'étude est que les apprenants qui ont atteint une connaissance de 5000 familles de mots sont significativement plus réceptifs que ceux ayant un vocabulaire plus petit en ce qui a trait à la différenciation entre les congénères et FA. Pour ce qui est de la sensibilisation à la question des FA par l'enseignant, les résultats de l'étude démontrent clairement que les apprenants n'ont pas bénéficié d'une approche telle que celle utilisée lors de l'étude; ils n'en ont été que mélangés, et ce, peu importe leur degré de connaissance. Le mieux serait donc d'enrichir leur vocabulaire passif.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés ou Sujets: Faux-amis, Anglais (Langue), Langue seconde, Francophone, Élève du secondaire
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 juin 2010 20:21
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:14
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/2990

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...