Développement de la connaissance morphologique en lecture chez les élèves du primaire : l'influence de la redondance morphosyntaxique des marques du pluriel

Tanguay, Félix (2010). « Développement de la connaissance morphologique en lecture chez les élèves du primaire : l'influence de la redondance morphosyntaxique des marques du pluriel » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Cette étude vise à évaluer l'influence de la redondance des marques morphosyntaxiques du pluriel en lecture chez les élèves du primaire, plus précisément chez les élèves de 4e et de 6e années du primaire. La méthode qui nous a permis de mener à bien cette recherche est la tâche de détection de lettres. Cette méthode consiste à demander à des lecteurs de lire un texte de manière à le comprendre et de marquer une lettre, la lettre-cible, à chaque fois qu'ils la rencontrent dans le texte. Selon le taux d'oubli de la lettre-cible, il nous-est possible de savoir où se pose l'attention du lecteur. Nous avons tiré avantage du fait qu'en français, les marques morphosyntaxiques du pluriel sont souvent redondantes. Nous nous sommes demandé si ces marques, étant répétitives, étaient toutes traitées de manière égale, ou si l'une recevait plus d'attention qu'une autre. Nous avons fait passer à 89 élèves du primaire, dont 46 de 4e année et 43 de 6e année, trois tâches de détection de lettres, un test de compréhension en lecture et un test de conjugaison. Les trois textes étaient issus de la littérature jeunesse, ce qui nous permet d'observer la compétence en morphologie flexionnelle en lecture dans un milieu écologique. Le test de compréhension et le test de conjugaison nous permettent quant à eux de faire le rapport entre le taux d'oubli de lettres et la force en lecture ainsi qu'en conjugaison. Les résultats ne sont pas tous probants, mais ils démontrent toutefois. clairement que la redondance des marques morphosyntaxiques est perçue en lecture. En ce sens, nous avons pu observer un effet de distance, c'est-à-dire que plus le sujet pluriel est éloigné de son verbe, aussi au pluriel, plus le taux d'oubli de lettres est important. Il est nécessaire de faire plus de recherches qui se pencheraient, notamment, davantage sur l'aspect syntaxique du processus de lecture. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Morphologie flexionnelle, Marque du pluriel, Apprentissage de la lecture, Tâche de détection de lettres, Redondance morphosyntaxique.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés: Enseignement primaire, Quatrième année (Primaire), Sixième année (Primaire), Élève du primaire, Apprentissage de la lecture, Lecture, Morphologie (Linguistique), Pluriel, Morphosyntaxe
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 07 juin 2010 19:36
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:14
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3032

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...