Médiation des technologies de l'information et des communications (TIC) dans la pratique sociale en protection de la jeunesse

Goulet, Martin (2010). « Médiation des technologies de l'information et des communications (TIC) dans la pratique sociale en protection de la jeunesse » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Ce mémoire présente une étude sur la médiation des technologies de l'information et des communications (TIC) dans la pratique sociale d'un groupe d'intervenants sociaux des services de la Protection de la jeunesse. Une méthodologie qualitative privilégiant l'ethnométhodologie, a servi à recueillir les données qui ont ensuite été analysées. Huit entrevues d'une durée moyenne d'une heure ont été réalisées avec des intervenant(e)s de la direction de la Protection de la jeunesse d'un Centre jeunesse. Le matériel ainsi amassé a été traité dans une perspective d'appropriation des technologies. Les médiations entre les pratiques des intervenant(e)s de la DPJ et le système informatique ont été décrites et analysées sous les angles de a) l'appropriation par la maîtrise technique; b) d'une appropriation par l'intégration aux pratiques quotidiennes et c) d'une appropriation par la création de nouveaux usages du dispositif. Le mémoire discute des modes d'appropriation des intervenant(e)s que nous avons rencontrées, à l'endroit du système informatique PIJ et les résultats comparent les explications des différents évènements fournis par les intervenant(e)s à notre interprétation théorique. Ces dernières analyses ont permis de constater que: Malgré six années de pratique quotidienne, nous constatons être encore près des points de vue clivés, dans le domaine du travail social, que rapportent les recherches de la fin des années 1990. « L'informatique » est un phénomène dont certain(e)s intervenant(e)s ne se sentent pas faire partie intégrante. Noyés dans l'infrastructure sociale et technique de PIJ, ils et elles sentent que « de toute façon qu'est-ce qu'on peut y changer ». Ce contexte apparaît influencer les modes d'appropriation privilégiés par ceux-ci. Le « déplacement » et l' « adaptation » apparaissent être les deux principaux modes d'appropriation du système PIJ par les intervenant(e)s de notre échantillon. Une implication de ces résultats sur le plan scientifique, est que la théorie de l'appropriation formulée par Breton et Proulx (2002) apparaît, en plusieurs points, appropriée à la lecture de la médiation des TIC dans la pratique sociale en Protection de la jeunesse. Les intervenants, que nous avons rencontrés, créent de nouveaux usages du dispositif technique, en fonction de leurs besoins. Nous soulignons également en conclusion quelques-unes des pistes de recherche qui pourraient être explorées afin de continuer l'étude de ce milieu. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Appropriation, Technologies de l'information et des communications (TIC), Travail social, Protection de la jeunesse.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Jochems, Sylvie
Mots-clés ou Sujets: Appropriation (Psychologie), Centre jeunesse, Nouvelles technologies de l'information, Pratique professionnelle, Protection de la jeunesse, Services aux jeunes, Système informatique, Travailleur social, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 30 juin 2010 19:42
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:14
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3079

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...