Les socialisations marginales : étude du processus d'intégration sociale des enfants issus des groupes religieux sectaires

Derocher, Lorraine (2006). « Les socialisations marginales : étude du processus d'intégration sociale des enfants issus des groupes religieux sectaires » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (4MB)

Résumé

Cette recherche se penche sur le défi que peut représenter le processus d'intégration en société pour celui qui a été socialisé dans sa prime enfance dans un milieu sectaire. L'objectif central de cette étude est d'examiner les rapports entre les paramètres de la socialisation première favorisant une socialisation marginale et le processus d'intégration sociale de ceux qui ont actualisé un départ volontaire de la « secte ». Cette étude qualitative est basée principalement sur sept entretiens non-directifs qui ont servi de cadre aux récits de vie de ceux qui avaient passé leur enfance au sein d'une secte fondamentaliste apocalyptique, relativement fermée à la société. Les informateurs ont vécu en société en moyenne une vingtaine d'années depuis leur départ volontaire, ce qui a contribué largement à nous fournir les données pertinentes sur les paramètres du processus d'intégration. Deux entrevues de groupe et quelques douze sources secondaires ont complété la collecte des données. De plus, le fait pour nous d'avoir côtoyé sur une base régulière des gens qui avaient vécu une expérience similaire a contribué à raffiner et à nourrir notre analyse. Nos hypothèses sont les suivantes a) la discontinuité -langagière, axiologique, comportementale, morale et de vision du monde -entre le groupe sectaire et la société dominante rend très difficile le processus d'intégration b) les principaux éléments de discontinuité affectent la capacité d'autonomie et de jugement critique des individus c) il y a une corrélation entre le degré de fermeture du groupe, d'autoritarisme et d'abus exercés à l'endroit de l'enfant et le degré de difficulté du processus d'intégration sociale d) il existe un rapport entre le type de l'idéologie sectaire et le niveau de difficulté du processus d'intégration. Notre analyse amène à conclure que c'est la vision du monde intériorisée dans la secte qui constitue la variable dominante qui entrave le processus d'intégration. Cette vision du monde figure parmi les facteurs marquants de la socialisation première qui confère à celle-ci le caractère d'une socialisation marginale. Cette vision du monde particulière se forge principalement par le biais d'une socialisation religieuse totalisante qui infère une conception manichéenne de la réalité, affecte la construction identitaire et l'intériorisation d'un nomos (conception du monde) entièrement légitimé par le religieux. Nous analysons les étapes marquantes du processus d'intégration en discernant ce qui, de la socialisation marginale vécue, affecte chacune d'entre elles. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Secte, Socialisation, Intégration, Enfant, Anomie, Socialisation religieuse.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés ou Sujets: Socialisation, Socialisation précoce, Enfant, Secte, Intégration sociale, Anomie (Sociologie), Weltanschauung, Difficulté d'adaptation
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 juill. 2010 16:49
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:15
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3160

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...