Le plaisir de l'indétermination : une lecture de l'ambiguïté narrative dans le double de Dostoïevski

Dionne, Philippe (2006). « Le plaisir de l'indétermination : une lecture de l'ambiguïté narrative dans le double de Dostoïevski » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Ce mémoire de maîtrise vise avant tout à réintégrer Le double de Dostoïevski au sein du corpus fantastique dont l'interprétation critique l'a souvent exclu, préférant souvent le décrire comme un roman social à teneur psychopathologique. Nous établissons d'abord, dans le premier chapitre, une comparaison entre un grand nombre d'études produites sur ce récit, principalement à propos de la psychologie du personnage, du style de l'oeuvre et de son caractère fantastique. Cette approche dialectique met en relief l'absence d'unanimité et même d'impressionnantes dissensions dans l'interprétation, tout en permettant de pointer du doigt les lacunes de chaque analyse: l'ambiguïté de l'oeuvre apparaît alors comme le principal élément pouvant expliquer un si grand nombre d'hypothèses différentes. Dans le second chapitre, nous présentons ensuite les différentes théories du fantastique littéraire, définissant ce dernier par l'effet de lecture déroutant qu'il peut entraîner devant des éléments d'indétermination non résolus dans un texte: l'effet fantastique peut naître chez celui qui accepte de s'abandonner à sa lecture et de prendre plaisir à l'indétermination sans chercher à interpréter trop rapidement lors de son premier contact avec l'oeuvre. Nous relevons comment l'ambiguïté narrative, fréquemment incarnée par une figure de double dans le corpus fantastique, est un procédé stylistique qui facilite l'émergence de cet effet en proposant simultanément deux ou plusieurs hypothèses concurrentes à une même question. Nous étudions enfin dans le troisième chapitre les occurrences d'ambiguïté et d'autres éléments d'indétermination dans Le double, dans une analyse qui demeure très près du texte, pour montrer que ce dernier résiste à l'interprétation et qu'aucune étude ne peut donc prétendre établir sa signification de façon absolue. Une réflexion sur la traduction nous permet de confirmer ces hypothèses en observant comment la lecture du traducteur influence inévitablement le lectorat de la langue de destination: l'ambiguïté est préservée ou non dans l'oeuvre traduite selon la manière dont cet individu réagit à l'indétermination de l'original. Nous croyons fortement que l'analyse d'un récit fantastique, de même que l'élimination des parties trop floues lors d'une traduction, visent avant tout, pour ceux qui les produisent, à mettre fin au sentiment d'étrangeté qu'ils éprouvent devant une oeuvre qui déroute et refuse d'être résolue. Notre mémoire permet donc de conserver, au coeur même de la réflexion critique sur Le double, un discours sur l'émotion susceptible d'être ressentie lors de sa lecture, ce que la réception journalistique et universitaire tend à évacuer. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Ambiguïté, Double, Dostoïevski, Fantastique, Indétermination, Théories de la lecture.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés ou Sujets: Dostoyevsky Fyodor 1821-1881, Ambiguïté (Linguistique), Fantastique, Personnage, Psychologie, Critique textuelle
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 juill. 2010 15:56
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:15
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3181

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...