Polyphonie et décentrement dans le roman francophone : étude comparative de Texaco de Patrick Chamoiseau et Monnè, outrages et défis d'Ahmadou Kourouma

Lemoine, Geneviève (2006). « Polyphonie et décentrement dans le roman francophone : étude comparative de Texaco de Patrick Chamoiseau et Monnè, outrages et défis d'Ahmadou Kourouma » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en études littéraires.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Les écritures francophones, liées au concept de « francophonie » et à son instabilité typologique, sont actuellement regroupées en un ensemble hétéroclite, délimité à la fois par une utilisation commune de la langue française et, plus précisément, par leurs lieux d'émergence. Visant l'autonomisation de ces écritures face au champ littéraire français, plusieurs réflexions ont favorisé l'atomisation de la francophonie littéraire en isolant les oeuvres selon certains déterminants géographiques, linguistiques et culturels. Ces lectures, axées sur la recherche de spécificités sociales ou identitaires, ont occulté les similitudes textuelles pouvant relier les écritures francophones qui, notamment dans le cadre romanesque, exposent une complexité devenue incontournable. L'étude comparative de Monnè, outrages et défis (1990) d'Ahmadou Kourouma et de Texaco (1992) de Patrick Chamoiseau vise à établir un dialogue littéraire entre des oeuvres d'Afrique subsaharienne et des Antilles, jusqu'ici cloisonnées dans des typologies exclusives. Les romans de Kourouma et de Chamoiseau partagent une écriture éclatée et plurielle: leur analyse approfondie révèle un discours où s'imbriquent de multiples narrations, où se rencontrent divers énonciateurs. La polyphonie caractéristique de ces textes, également réfléchie au sein de leur thématique, provoque un effet global de « décentrement » et éclaire un travail similaire sur les normes romanesques, dont la portée pourrait s'étendre jusqu'aux relations entretenues entre les champs littéraires français et francophones. En tentant de définir comment la polyphonie façonne la narration et l'énonciation de ces oeuvres et quelles en sont les fonctions, notre étude met en relief une convergence possible entre deux espaces francophones, prenant forme dans un même décentrement esthétique. L'analyse de la polyphonie et du décentrement dans Monnè, outrages et défis et dans Texaco nous permet d'établir la première comparaison entre ces textes, mais aussi d'élaborer le premier parallèle portant uniquement sur la narration et l'énonciation entre les littératures francophones d'Afrique subsaharienne et des Antilles. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Afrique, Antilles, Polyphonie, Décentrement, Narration, Énonciation.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés ou Sujets: Chamoiseau Patrick 1953-, Kourouma Ahmadou 1927-2003, Roman de langue française, Narration, Polyphonie, Énonciation
Unité d'appartenance: Faculté des arts > Département d'études littéraires
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 juill. 2010 14:57
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:15
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3194

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...