La comptabilité environnementale : implication et compétence du professionnel comptable

Ferchichi, Mohamed Nasreddine (2006). « La comptabilité environnementale : implication et compétence du professionnel comptable » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sciences comptables.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

La comptabilité sociale et environnementale (CSE) constitue un nouveau défi à relever par le professionnel comptable dans le but de maximiser le bien-être de l'humanité. Ainsi, le professionnel comptable doit défendre la production d'une information qui s'adresse à d'autres parties prenantes que celles qui se sont intéressées traditionnellement à la maximisation du profit. On s'attend à ce qu'il agisse comme catalyseur des changements requis pour permettre à l'entreprise de gérer de manière responsable et de rendre des comptes à l'égard des impacts sociaux et environnementaux de ses activités avec le plus de transparence possible. Or, des études ont montré que le professionnel comptable n'a pas toutes les compétences requises pour assumer un tel rôle (Bebbington et al, 1994; Wilmshurst & Frost, 2001). La CSE constitue pour le professionnel comptable un nouveau champ d'expertise, qui se traduit par des activités pour lesquelles il doit adapter ses propres connaissances aux exigences de la situation à laquelle il est confronté et aux caractéristiques qu'il décode lui-même sur l'objet à apprendre. Notre objectif est donc d'enquêter sur l'implication du professionnel comptable dans des situations professionnelles à caractère environnemental (variable implication), sur les ressources auxquelles il a recours pour construire une compétence dans le domaine de la CSE (variable formation), sur son habileté à mobiliser des ressources sociales, c'est-à-dire ses partenaires en matière de CSE (profession comptable, entreprise, État), sur la représentation qu'il se fait de ses partenaires (variable attitude), et enfin sur l'effet de son interaction avec l'objet environnemental sur la manière dont il se définit et se représente son rôle comme professionnel (variable attitude). Nos résultats permettent de constater que le professionnel comptable s'implique faiblement dans les activités reliées à la comptabilité environnementale. Ce manque d'implication peut s'expliquer par le faible recours aux ressources permettant au professionnel comptable de développer une expertise environnementale qui pourrait l'aider à faire face à la problématique environnementale. Malgré sa volonté de s'impliquer dans la problématique environnementale, il n'a pas les ressources (compétences, expertise, formation) nécessaires pour mettre en action cette volonté (soit une pleine implication dans les activités reliées à la comptabilité environnementale). Une législation adéquate, obligeant les entreprises à tenir compte des considérations environnementales, pourrait inciter le professionnel comptable à bien s'adapter à la problématique environnementale. De plus, une implication plus importante des ordres professionnels comptables à la consolidation des compétences et des connaissances du professionnel, de manière à le préparer à s'impliquer pleinement dans les activités reliées à la comptabilité environnementale à partir notamment de l'intégration d'une formation spécialisée sur le sujet environnemental, pourrait favoriser une plus grande implication de sa part.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés ou Sujets: Attitude, Comptabilité environnementale, Comptable, Qualification professionnelle
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion > Département des sciences comptables
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 août 2010 11:10
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:15
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3206

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...