UQAM - Université du Québec à Montréal
Archive de publications électroniques
UQAM ›  Archive de publications électroniques ›  La diplomatie populaire d'American Friends of the Chinese people (1937-1945)

La diplomatie populaire d'American Friends of the Chinese people (1937-1945)

Gagnon, Jean-Philippe (2006). « La diplomatie populaire d'American Friends of the Chinese people (1937-1945) » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en histoire.

Fichier(s) associé(s) à ce document :

[img]
Prévisualisation
PDF
3267Kb

Résumé

La Seconde Guerre mondiale provoque aux États-Unis une transformation des conceptions sur la Chine et les Chinois, et ce, à plusieurs chapitres. Parmi ces changements s'opère une métamorphose au sein de l'opinion publique américaine à l'égard de ceux qui incarnaient autrefois le « péril jaune » et sont soudainement devenus des alliés. Mais il faut attendre l'attaque japonaise sur la flotte américaine de Pearl Harbor, en décembre 1941, pour que les États-uniens prennent véritablement conscience du problème auquel la Chine fait face dans le conflit qu'elle mène contre le Japon depuis juillet 1937. Dans l'intervalle, des groupes de citoyens tentent de susciter auprès de l'opinion publique américaine un intérêt qui l'amènera à soutenir en force la Chine et les Chinois dans leur guerre de résistance. Parmi ceux-ci, American Friends of the Chinese People (AFCP), une organisation communiste new-yorkaise, s'attache à éveiller la sympathie du public à l'égard de la Chine et des Chinois. Ses membres mettent sur pied une campagne de propagande prochinoise qui gagnera en envergure dès les débuts du conflit sino-japonais. Ce mémoire scrute diverses voies d'affirmation de la campagne de séduction de l'AFCP met en oeuvre et qui prendra, dans cette étude, la dénomination de « diplomatie populaire ». Il parcourt les grandes stratégies employées (lobbying politique, boycott organisé, campagnes d'éducation) et les changements de perspective proposés sur l'image de la Chine et des Chinois (modernisation chinoise, avancement de la cause des femmes, mise en valeur de la jeunesse). Il discute aussi du problème racial auquel sont confrontés les tenants de la diplomatie populaire: les afro-Américains comme communauté ciblée par diverses campagnes de propagande, l'exacerbation du sentiment anti-japonais et ses dangers, l'aryanisation des Chinois et la place des communautés chinoises du pays dans la diplomatie populaire. Cette étude se veut vraisemblablement la première à s'appuyer principalement sur les périodiques China Today, l'organe de l'AFCP, et Amerasia, une revue aux prétentions académiques. Elle tente aussi d'apporter des éléments de compréhension sur un phénomène rare: une campagne prochinoise menée par une organisation civique « blanche », ne provenant donc pas des abords des grands quartiers chinois du pays. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Chine, États-Unis, Image, Relations raciales, Propagande, Communisme, XXe siècle.

Type de document : Mémoire accepté
État du document : Non publié
Informations complémentaires : Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Mots-clés : 1930-1939, 1939-1945, Diplomatie, Histoire, Opinion publique américaine, Propagande américaine, Propagande communiste, Relations interraciales, Chine, États-Unis
Unité d'appartenance : Faculté des sciences humaines > Département d'histoire
Code ID : 3210
Déposé par : RB Service des bibliothèques
Déposé le : 12 août 2010 15:39
Dernière modification : 02 déc. 2010 16:42

Modifier les métadonnées de ce document.

Voir les statistiques sur cinq ans...