Il est minuit cinq pour les femmes autochtones du Canada : vers une analyse intersectionnelle des discriminations de genre et de race

Boulanger, Isabelle (2010). « Il est minuit cinq pour les femmes autochtones du Canada : vers une analyse intersectionnelle des discriminations de genre et de race » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en droit international.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Le but de ce mémoire est de démontrer par le biais d'une analyse intersectionnelle que les discriminations sexuelles dites "résiduelles" de la Loi sur les Indiens s'avèrent aussi des discriminations raciales; ce chevauchement des discriminations signifie par ailleurs leur renforcement mutuel, contribuant à la cristallisation des discriminations subies par les femmes autochtones, notamment la violence à leur égard qui en représente indéniablement le pic. Les fameuses "discriminations sexuelles résiduelles" de la Loi sur les Indiens (expression consacrée notamment par la Commission canadienne des droits de la personne) font référence aux dispositions juridiques demeurées ou devenues discriminatoires à l'égard des femmes depuis l'adoption, en 1985, de l'adoption de la Loi C-31 visant à modifier la Loi sur les Indiens. Mais ces discriminations, dont l'impact n'a en fait rien de "résiduel", ne visent pas que les femmes autochtones: toute la population autochtone est touchée. Ce sont davantage que de "simples" discriminations à l'égard des femmes. Le principe du "père non-déclaré présumé blanc" par le Registraire des Indiens inscrits, est un exemple d'intersectionnalité des discriminations de genre et de race que nous examinerons. L'approche intersectionnelle permet d'appréhender la complexité de discriminations multiples vécues par des groupes souvent marginaux ou minoritaires. L'intersectionnalité n'exclut pas les discriminations les unes des autres: elles se chevauchent et se renforcent mutuellement. Cette approche, dont l'intérêt est déjà reconnu en sociologie, est de plus en plus utilisée dans l'analyse des discriminations des droits de la personne. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Femmes autochtones, Intersectionnalité, Discriminations, Loi sur les Indiens, Violence familiale, Autochtone.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Saris, Anne
Mots-clés ou Sujets: Canada loi sur les indiens, Amérindienne, Droit, Racisme, Sexisme, Violence familiale, Canada
Unité d'appartenance: Faculté de science politique et de droit > Département de sciences juridiques
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 27 sept. 2010 13:59
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:15
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3315

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...