État-providence et paradigme de politique macroéconomique : une étude de l'émergence et des réformes de l'assurance-chômage au Canada

Carreau, Simon (2010). « État-providence et paradigme de politique macroéconomique : une étude de l'émergence et des réformes de l'assurance-chômage au Canada » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Ce mémoire porte sur l'évolution du régime canadien d'assurance-chômage (AC), devenu en 1996, « régime d'assurance-emploi ». Entre les explications puisant dans le langage des évidences économiques objectives ou, au contraire, de la détermination politique et de l'idéologie, nous avons voulu étudier la trajectoire historique du régime d'AC à partir d'une perspective problématisant la frontière entre le réel objectif et l'idéologie, entre l'économique et le politique. Pour ce faire, nous abordons l'histoire de l'AC à partir du concept de paradigme de politique et de l'évolution de la politique macroéconomique de l'État canadien. Le concept de paradigme de politique, tel que développé par Peter Hall, permet de saisir la politique macroéconomique par les idées et la compréhension de l'économie qui la guide. Un changement de paradigme bouleverse les objectifs qui guident la politique et transforme conséquemment le type d'instruments de politique utilisés et leur niveau d'ajustement. La première partie est consacrée au passage du paradigme de politique gladstonien au paradigme keynésien dans la foulée de la crise économique des années 1930 tandis que la seconde partie étudie la période de remise en question du paradigme keynésien et son remplacement par le paradigme de politique néolibéral durant la période 1975-1995. En donnant une productivité économique aux mesures de soutien au revenu, le keynésianisme a rendu possible une expansion considérable du régime d'AC. Inversement, le néolibéralisme, en discréditant la gestion de la demande comme politique macroéconomique, a rendu obsolète le rôle de stabilisateur automatique du régime. Dans chacune de ces deux jonctions critiques, non seulement la politique de l'État à l'égard du chômage a été substantiellement réformée, mais l'interprétation du problème du chômage a été au coeur des débats qui ont présidé aux transformations de la politique macroéconomique. Ainsi, la réforme de 1994-1996 est saisie comme ayant participé d'un changement de paradigme qui a transformé la politique du gouvernement à l'égard du chômage, bouleversant ainsi la structure de ses objectifs, révisant en conséquence la nature de ses instruments, ainsi que leur niveau d'ajustement. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Assurance-chômage, Assurance-emploi, Politique macroéconomique, Paradigme de politique, Idées, Keynésianisme, Néolibéralisme, État-providence, Chômage, Inflation, Changement de politique.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur.
Directeur de thèse: Duchastel, Jules
Mots-clés ou Sujets: 20e siècle, Assurance-chômage, Assurance-emploi, État-Providence, Histoire, Keynésianisme, Néo-libéralisme, Paradigme (Philosophie), Politique macroéconomique, Réforme, Canada
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 24 sept. 2010 18:59
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:16
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3365

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...