La définition du sujet politique québécois dans la sociologie québécoise contemporaine

Borduas, Jean (2006). « La définition du sujet politique québécois dans la sociologie québécoise contemporaine » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en sociologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

Le sujet politique, traditionnellement incarné dans la modernité par la nation, est un concept malmené par l'actuelle société des identités. Nourri par la culture de revendication mise de l'avant par l'État providence, l'individu semble poursuivre un développement capable de réfuter certaines appartenances imposées hiérarchiquement par la collectivité. Cette logique horizontale impose au sujet politique un remarquable effort d'ouverture et d'adaptation. Il en va maintenant de sa pertinence même. Cet ouvrage entend rendre compte du défi de complexification auquel est confronté le sujet politique québécois. Comment suggère-t-on de concilier, ici, le multiple et l'un à l'ère de l'éclatement identitaire contemporain? Nous établissons d'abord notre cadre théorique où nous tentons de cerner le concept de sujet politique. Avec Beauchemin, Gauchet, Lefort, Clair et Thuot, nous trouvons une dynamique qui paraît inextricablement liée à la logique identitaire que nous connaissons. Nous posons ensuite notre hypothèse de lecture: Les tentatives de redéfinition du sujet politique québécois, dans la sociologie du Québec contemporain, ont en commun la prise en compte du caractère pluraliste de la société. Leur tentative consiste à réconcilier une représentation de l'unicité de ce sujet politique et la réalité pluraliste du Québec. Nous présentons, en guise de problématique, l'évolution du sujet politique québécois depuis le début des années 1960. De la relative homogénéité dont témoignent Aquin, d'Allemagne et Rioux, nous passons au pluralisme encensé par Lamoureux, Maillé, Dupuis-Déri et Maclure. Dans un tel contexte social s'inscrivent les cinq tentatives de redéfinition du sujet politique québécois que nous étudions principalement. Il s'agit, succinctement, de l'élargissement national de Bouchard, de la nation civique de Bariteau, de la nation sociopolitique de Seymour, du communautarisme mémoriel de Beauchemin et de l'ambivalence assumée de Létourneau. Nous en venons à la conclusion que les approches de Seymour et de Beauchemin sont complémentaires et qu'elles ont le meilleur potentiel de redéfinition du sujet politique québécois au sein de la société pluraliste contemporaine. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Identité, Pluralisme, Politique, Québec, Sujet, Sujet politique

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Mots-clés ou Sujets: Identité nationale, Société multiculturelle, Sociologie politique, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de sociologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 04 nov. 2010 15:14
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:16
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3458

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...