L'État et le placement des chômeurs au Québec : les premiers bureaux d'emploi publics, 1909-1932

Bisson, François (2007). « L'État et le placement des chômeurs au Québec : les premiers bureaux d'emploi publics, 1909-1932 » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en histoire.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (9MB)

Résumé

Ce travail aura pour but central d'analyser le fonctionnement des bureaux de placement publics pour ouvriers établis à Montréal et à Québec, en 1911, par le ministère provincial des Travaux publics et du Travail. Cette politique sera, par la suite, supervisée et financée, en 1918, par le gouvernement fédéral canadien. La Loi de coordination des bureaux de placement et le Service d'Emploi du Canada viendront ainsi, dans la période d'après-guerre, occuper le champ de la distribution de la main-d’œuvre au pays. Notre thèse aura, dès lors, pour fonction d'étudier le programme provincial et le régime fédéral de bureaux d'emploi pour chômeurs et chômeuses au Québec. Cette analyse nous permettra, entre autres, de comprendre le processus de formation de la catégorie sociale de solliciteur d'emploi durant les années 1910. Cette étude portera également un regard sur les agences de placement privées pour ouvriers et servantes opérant à Montréal à la même époque. La fermeture de ces agences payantes sera souhaitée notamment par les organisations ouvrières. Les critiques répétées des représentants syndicaux viendront ainsi pousser le gouvernement québécois à établir des bureaux de placement gratuits et désintéressés et à légiférer sur les agences privées. Le réseau de bureaux de placement publics, nommés aussi bureaux d'enregistrement pour ouvriers, constitue un moyen d'intervenir sur le chômage de manière bureaucratisée et scientifique qu'il sera nécessaire d'analyser. Nous nous attacherons donc à comprendre la mécanique régulatrice et les caractéristiques de l'intervention étatique en ce domaine. Cet exercice permettra d'ouvrir un champ historique nouveau au Québec, puisque l'historiographie, québécoise et canadienne, a peu porté d'éclairage sur les chômeurs et les chômeuses des années 1910-1920 et sur les bureaux de placement provinciaux coordonnés par l'État fédéral après la Première Guerre mondiale. Ces premières décennies du 20e siècle constituent pour le Canada et le Québec une période embryonnaire façonnant les prémisses de la construction de l'État providence en matière d'assistance gouvernementale et nationale aux chômeurs et chômeuses du pays. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Canada, Québec, Montréal, 1909, 1910, 1920, 1932, État, chômage, chômeur, travail, emploi, assurance-chômage, bureau de placement public, agence de placement privée, Stewart, Service d'Emploi du Canada, ministère du Travail, Travaux publics, bureau d'enregistrement, servante, journalier, bûcheron.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Fecteau, Jean-Marie
Mots-clés ou Sujets: 1900-1949, Bureau de placement, Chômeur, Histoire, Politique de l'emploi, Recherche d'emploi, Canada, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département d'histoire
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 nov. 2010 21:06
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:16
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3530

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...