Trajectoires singulières et citoyenneté plurielle de femmes réfugiées au Québec

Paquet, Louise (2010). « Trajectoires singulières et citoyenneté plurielle de femmes réfugiées au Québec » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en travail social.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (5MB)

Résumé

Cette recherche explore le lien entre la trajectoire migratoire de femmes réfugiées et leur expérience de la citoyenneté. Il s'agit d'une recherche qualitative réalisée auprès de huit femmes réfugiées au Québec dont les origines et les profils sont diversifiés. L'hypothèse de cette étude est que le vécu des femmes réfugiées aux différentes étapes de leur trajectoire migratoire influence leur expérience de la citoyenneté. Au cœur de la problématique de la citoyenneté, on retrouve les notions d'accès aux droits (civils, politiques, sociaux, culturels), d'identité et d'appartenance à une communauté ainsi que de participation civique. Ces notions sont inter-reliées avec la notion de temps, c'est-à dire la trajectoire migratoire de la réfugiée (exil, accueil, installation et citoyenneté); et avec celle d'espace, soit les divers niveaux de citoyenneté (local, municipal, régional, national, fédéral, supranational et transnational). Ce cadre tridimensionnel guide l'exploration de la réalité des femmes réfugiées à l'intérieur de cette recherche. L'analyse des entrevues démontre qu'il existe un rapport entre la trajectoire migratoire de la femme réfugiée et son expérience de la citoyenneté. Ce rapport est unique puisqu'il est tributaire, non seulement des faits vécus, mais aussi de la résonance interne de ces événements ainsi que des mécanismes de défense et des stratégies développés par la personne pour s'adapter à la situation et prendre sa place dans son milieu d'accueil. Ce rapport est influencé par divers facteurs tels que l'âge de la réfugiée, l'histoire familiale et le mode de vie antérieur, les valeurs, le contexte de la migration, etc. La recherche débouche sur l'élaboration d'une typologie mettant en évidence les rapports différents qu'entretiennent les femmes réfugiées à la citoyenneté. En effet, chaque histoire est singulière et le récit de chacune des femmes montre diverses façons de penser, de ressentir et d'exercer leur citoyenneté. En ce sens, on peut donc parler de « citoyenneté plurielle ». ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : citoyenneté, réfugiées, trajectoire migratoire, droits, identité, participation civique, stratégies.

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Rachedi, Lilyane
Mots-clés ou Sujets: Citoyenneté, Intégration des immigrants, Migration internationale, Réfugiée, Société d'accueil, Québec (Province)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > École de travail social
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 13 déc. 2010 19:22
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:16
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3543

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...