Étude de la pertinence et du coût d'opportunité de l'hormonothérapie

Cloutier, Martin (2010). « Étude de la pertinence et du coût d'opportunité de l'hormonothérapie » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en économique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Contexte : Utilisée depuis des décennies afin de contrebalancer les effets indésirables de la ménopause, l'hormonothérapie a connu un choc sans précédent lors de la publication d'une étude de la «Women's Health Initiative» en juillet 2002. Par la suite, nombreuses sont les femmes qui ont changé leur perception envers les hormones de remplacement et par conséquent leur consommation. Objectif : Utiliser ce choc pour quantifier les impacts d'avoir poursuivi ou cessé le traitement, par le biais d'incidence de pathologies. Méthodologie : Une revue de la littérature a été effectuée afin d'identifier les principales maladies associées aux hormones de remplacement. L'échantillon a ensuite été purifié pour éliminer les biais potentiels et déterminer une population représentative. Chaque femme a été classée en fonction de la médication utilisée et la décision de poursuivre ou de cesser l'hormonothérapie suite à la publication de l'étude de la WHI. Par la suite, des modèles de triples différences ont été appliqués afin d'isoler l'impact de l'abandon des hormones de remplacement. Les tests de Wilcoxon et du Chi carré ont respectivement été employés pour les variables continues et dichotomiques afin de calculer les différentes caractéristiques entre les cohortes. Résultats : Les femmes qui ont abandonné Premarin® ont vu augmenter leur risque de développer la maladie de l'Alzheimer, un accident vasculaire cérébral, un cancer du côlon, un cancer du sein, une thromboembolie veineuse, de l'ostéoporose ainsi que des fractures vertébrales et aux hanches, et ce, dans l'année qui suit l'abandon. Par contre, l'arrêt de Premarin® n'a occasionné aucun impact significatif sur l'incidence de l'anxiété, du cancer de l'endomètre, du cancer des ovaires, de la dépression, du diabète de type 2 et des évènements coronariens. Pour ce qui est des femmes qui ont abandonné Prempro®, elles s'exposent à une hausse des risques de contracter un cancer du sein. L'impact de l'abandon de Prempro® s'est révélé non significatif pour l'ensemble des autres maladies analysées. Discussion : Cette analyse sur des données de réclamation s'avère un complément intéressant aux études à double assignation aléatoire, car elle permet de voir l'impact de l'hormonothérapie sur la santé des gens en y intégrant les imperfections que la réalité occasionne. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : hormonothérapie, ménopause, économétrie, Prempro®, Premarin®

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Directeur de thèse: Blouin, Max
Mots-clés ou Sujets: Économétrie, Hormonothérapie, Impact sur la santé, Interruption de traitement, Santé de la femme
Unité d'appartenance: École des sciences de la gestion
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 21 janv. 2011 14:11
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:17
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3635

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...