Analyse de la dynamique spatio-temporelle de la formation des embâcles de glace dans un tronçon de la rivière Ouelle, Québec

Taylor, Suzan Macnider- (2010). « Analyse de la dynamique spatio-temporelle de la formation des embâcles de glace dans un tronçon de la rivière Ouelle, Québec » Mémoire. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Maîtrise en géographie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (2MB)

Résumé

La présente recherche a comme objectif de déterminer la dynamique spatio-temporelle de la formation des embâcles de glace dans un tronçon de la rivière Ouelle. Évènements récurrents dans la rivière Ouelle, les embâcles de glace empêchent le libre écoulement de l'eau et peuvent causer des inondations. En 2005, une telle inondation a causé pour plus de 500 000$ en dommages matériels dans la municipalité de Saint-Pacôme. Le tronçon de la rivière à l'étude a été divisé en trois secteurs géomorphologiquement distincts : linéaire à l'amont, à méandres à l'aval, et la transition entre les deux. Les cicatrices d'impact glaciel sur les arbres riverains de ces trois sections ont été répertoriées pour déterminer les localisations préférentielles des embâcles. Cette méthode s'est avérée déficiente pour l'identification de la dynamique temporelle de la formation d'embâcles. Ainsi, les années où des embâcles de glace se sont produits pour chacune des trois sections ont été déterminées par l'entremise de la dendrochronologie. Au total, 60 arbres, dont plus de 300 échantillons ont été récoltés, ont été utilisés pour dater les évènements d'embâcles. À partir de bases de données hydrologiques et météorologiques, des analyses en composantes principales ont été effectuées pour analyser la variabilité des conditions hydro-climatiques et créer de nouvelles variables reflétant le plus précisément possible cette variabilité. De ces variables et des années obtenues par la dendrochronologie, des régressions logistiques ont été effectuées pour déterminer quels facteurs climatiques et hydro-météorologiques sont clés lors de la formation des embâcles. Les résultats indiquent que plus l'on progresse vers l'aval, plus les embâcles de glace sont fréquents. Dans le segment linéaire, les analyses dendrochronologiques indiquent que les embâcles sont un phénomène relativement récent considérant l'année médiane de colonisation des arbres échantillonnés (1951) considérant le premier évènement d'embâcle détecté (2001). Les embâcles de la portion à méandres sont liés plus spécifiquement avec les années El Nino, et sont le fruit de redoux hivernaux ou encore de la crue printanière. L'âge médian des arbres, plus jeunes que ceux des deux autres portions de la rivière, limite l'identification des évènements antérieurs à 1986. Les résultats indiquent que les embâcles de la transition fluviale sont mis en place seulement lors de la crue printanière, plus particulièrement au mois d'avril. Il est à considérer que les embâcles se produisant à la crue printanière dans la transition migrent ensuite vers l'aval pour se reloger dans la portion à méandres. Il y a donc une distinction dans les conditions climatiques et hydrométéorologiques menant à la formation d'embâcles pour les deux sections géomorphologiquement distinctes de la rivière Ouelle. ______________________________________________________________________________

Type: Mémoire accepté
Informations complémentaires: Le mémoire a été numérisé tel que transmis par l'auteur
Mots-clés: Dendrochronologie, Embâcle, Glace, Hydrodynamique, Rivière-Ouelle (Québec)
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de géographie
Déposé par: RB Service des bibliothèques
Date de dépôt: 16 mars 2011 21:19
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:17
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3751

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...