Étude longitudinale du rôle de la puberté, de l'image corporelle, des distorsions cognitives et de la transition primaire-secondaire dans le développement de la dépression chez les adolescents

Bélanger, Marianne (2010). « Étude longitudinale du rôle de la puberté, de l'image corporelle, des distorsions cognitives et de la transition primaire-secondaire dans le développement de la dépression chez les adolescents » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en psychologie.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

L'objectif général de la présente thèse est d'étudier les facteurs propres au début de l'adolescence qui mènent à l'augmentation des taux de dépression ainsi qu'à l'émergence de la différence sexuelle dans la prévalence de la dépression durant la transition primaire-secondaire. La thèse est composée d'une introduction générale, de deux articles ainsi que d'une discussion générale. L'échantillon utilisé comptait 499 adolescents (262 garçons et 237 filles) suivis de la sixième année de l'école primaire à la deuxième année de l'école secondaire. Cette étude longitudinale s'est déroulée dans 12 écoles primaires et 33 écoles secondaires de la rive sud de Montréal et de la région de Trois-Rivières. Le premier article utilise les deux premiers temps de l'étude afin d'examiner le rôle de la puberté, de l'image corporelle et des attitudes dysfonctionnelles dans l'émergence de la différence sexuelle dans la prévalence de la dépression. Les résultats des analyses univariées montrent d'abord que cette différence sexuelle émerge en première année de l'école secondaire. Les résultats indiquent ensuite que la puberté et l'image corporelle sont des médiateurs quoique faibles de la relation entre le sexe et les symptômes dépressifs. Par ailleurs, les résultats ne soutiennent pas l'hypothèse d'une médiation des attitudes dysfonctionnelles sur la relation entre la puberté vécue dans le cadre de la transition primaire-secondaire et la dépression. Finalement, ils montrent que durant la transition primaire-secondaire, la puberté précoce et l'image corporelle négative expliqueraient de manière indépendante l'émergence de la différence sexuelle dans la prévalence de la dépression. Ces résultats soulignent l'importance de mieux comprendre l'impact de la transition primaire-secondaire sur les symptômes dépressifs des adolescents. Le second article utilise les trois temps de l'étude afin d'examiner l'effet longitudinal des changements vécus durant la transition primaire-secondaire sur le développement des symptômes dépressifs chez les adolescents. Les résultats montrent que chez les garçons, un développement pubertaire précoce durant la transition prédit la dépression en première secondaire. Ils montrent ensuite que chez les deux sexes, un changement négatif dans l'image corporelle durant la transition permet également de prédire la dépression en première secondaire. Ces effets demeurent présents même une fois que les changements vécus sur le plan des variables scolaires, c'est-à-dire du soutien perçu de l'enseignant et de l'environnement de la classe, ont été contrôlés. Sur le plan des variables scolaires, les résultats indiquent que la diminution du soutien de l'enseignant vécue durant la transition prédit la dépression en première secondaire chez les filles et en deuxième secondaire chez les garçons. Ils montrent ensuite que les changements vécus dans l'environnement de la classe ne permettent pas de prédire les symptômes dépressifs des adolescents. Finalement, les résultats révèlent que chez les deux sexes, la présence de symptômes dépressifs en sixième année constitue le principal facteur de risque de présenter ces mêmes symptômes au début de l'école secondaire. Ces résultats soulignent le rôle prépondérant des changements vécus sur le plan des variables personnelles dans le développement de la dépression. Ils indiquent également l'importance de tenir compte des différences entre les sexes en réponse à la transition primaire-secondaire. ______________________________________________________________________________ MOTS-CLÉS DE L’AUTEUR : Symptômes dépressifs, Adolescence, Transition primaire-secondaire, Puberté, Image corporelle, Cognitions.

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Marcotte, Diane
Mots-clés ou Sujets: Adolescence, Cognition, Dépression, École primaire, École secondaire, Image du corps, Puberté, Transition
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de psychologie
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 19 avr. 2011 20:17
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:18
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3813

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...