Aspectually-conditioned morphological ergativity : the Hindi particle n-e

Finley, Joël (2010). « Aspectually-conditioned morphological ergativity : the Hindi particle n-e » Thèse. Montréal (Québec, Canada), Université du Québec à Montréal, Doctorat en linguistique.

Fichier(s) associé(s) à ce document :
[img]
Prévisualisation
PDF
Télécharger (3MB)

Résumé

Il est proposé que le hindi ne possède que des verbes statifs, et que seul le verbe «être» du hindi possède de véritables caractéristiques verbales, notamment l'accord en personne. En effet, toute proposition en hindi est constituée par deux arguments, le Site et la Cible. Les expressions dynamiques en hindi dépendent donc de syntagmes nominaux complexes événementiels (Grimshaw 1990), des participes ne pouvant exprimer que des actions simples. L'expression des actions complexes ou «causatives» requiert des moyens supplémentaires, d'où le rôle de la particule-sujet n-e dans certaines utilisations des participes perfectif et gérondif, en raison de leur aptitude présumée à évoquer la partie «causée» des actions complexes. Il est proposé en outre que le sujet n-e en fournit le sens de la partie «causative». ______________________________________________________________________________

Type: Thèse ou essai doctoral accepté ()
Informations complémentaires: La thèse a été numérisée telle que transmise par l'auteur
Directeur de thèse: Lumsden, JohnS.
Mots-clés ou Sujets: Hindi (Langue), Ergatif, Construction ergative
Unité d'appartenance: Faculté des sciences humaines > Département de linguistique
Déposé par: Service des bibliothèques
Date de dépôt: 27 mai 2011 13:39
Dernière modification: 01 nov. 2014 02:18
Adresse URL : http://www.archipel.uqam.ca/id/eprint/3870

Statistiques

Voir les statistiques sur cinq ans...